Mikhail Sergachev laissé de côté contre les Prédateurs

Drama
Embed from Getty Images

Alors qu’il commence à recevoir de plus en plus de support pour le match des étoiles et que certains partisans regrettent la transaction qui l’a envoyé à Tampa Bay, Mikhail Sergachev connait ses premiers moments difficiles dans la LNH. Mardi soir, le Lightning affrontera les Prédateurs à Nashville sans le jeune défenseur dans l’alignement même s’il est en pleine santé.

C’est un deuxième match en deux soirs pour Tampa Bay, donc c’est le bon moment pour envoyer un message, mais c’est quand même surprenant lorsqu’on parle d’un gars qui a 27 points en 47 parties cette saison. Cependant, lorsqu’on regarde de plus près on voit que la perte de Victor Hedman lui a fait vraiment mal puisque ses responsabilités ont augmenté et qu’il a de la difficulté à suivre, ce qui est bien normal à son âge.

Publiquement, le Lightning ne veut toutefois pas dire que c’est la perte de Hedman qui a ralenti Mikhail Sergachev. L’entraîneur-adjoint Rick Bowness parle plutôt de la distraction qui est venue avec son retour au Centre Bell le 4 janvier. Il avait commis un erreur qui avait mené à un but du Tricolore dans le match et il avait terminé la soirée dans la colonne des – pour la première fois depuis plus d’un mois. Depuis son retour à Montréal, il n’a que deux mentions d’aide en huit parties et il un différentiel de -6, ce qui supporte cette théorie même si Hedman s’est blessé une semaine plus tard.

Cette dernière statistique ne veut pas dire grand chose, mais elle montre quand même ce qui inquiète les entraîneurs de Tampa Bay. Il faut aussi dire qu’il a mis son équipe en désavantage numérique pendant quatre minutes consécutives mardi soir après avoir reçu une mineure pour conduite anti-sportive à la suite d’une punition pour bâton élevé, donc c’est vraiment le bon temps pour faire passer un message.

Le repos ne peut pas être ignoré dans ce dossier non plus parce qu’il n’est pas encore habitué au rythme de la LNH et c’est normal qu’il frappe un mur à un moment donné. Lorsqu’on ajoute ça à la perte de Hedman et la distraction de Montréal, on se retrouve avec une baisse de régime pleinement explicable.

Ça ne change rien à son immense potentiel dans la LNH. Le jeune défenseur russe va certainement nous faire regretter cet échange au cours de sa carrière, mais c’est bon de se rappeler qu’il reste un jeune défenseur et qu’il ne serait pas la solution immédiate à tous les problèmes actuels de la ligne bleue montréalaise. Il y a des hauts et des bas avec un jeune défenseur et si on veut être juste avec la direction du Tricolore, on ne peut pas juste parler des hauts des joueurs échangés.