Mikaël Kingsbury gagne l’or en ski de bosses

Drama
Crédit photo - Mikaël Kingsbury via The Canadian Press/HO-COC/Vaughn Ridley

Et voilà, c’est fait! On peut maintenant mettre un emoji de chèvre lorsqu’on fait un post sur FB ou INSTA à propos de Mikaël Kingsbury. Il est le GOAT (Greatest Of All Time) du ski acrobatique. La seule médaille qu’il lui manquait était celle en or des Jeux olympiques. Mission accomplie: le King des bosses est un Québécois!

Donc en plus de ses deux médailles olympiques (argent en 2014 et or en 2018), l’athlète de 25 ans détient une tonne de records dont ceux du plus grand nombre de victoires et de podiums en Coupe du monde de ski acrobatique. Il est aussi le seul skieur à avoir remporté les Championnats du monde de bosses et de bosses en parallèle.

Revivez sa performance à Pyeongchang ci-dessous. Voici sa descente en super finale.

Pas le choix de donner une mention honorable au genou de Philippe Marquis et à Marc-Antoine Gagnon qui a terminé 4e. J’ai écouté l’entrevue de celui qui a terminé au pied du podium pour une 2e fois de suite (Gagnon avait terminé 4e à Sotchi), je me suis presque mis à pleurer. Pauvre gars, il semblait tellement déçu. Je lui donne tout mon respect, il était authentique en entrevue. Avec du recul, c’est quand même cool et prestigieux d’avoir terminé dans le top 4 au monde lors de deux Jeux olymiques.

Le podium – épreuve masculine de ski de bosses

1. Mikaël Kingsbury (CAN) 🥇
2. Matt Graham (AUS) 🥈
3. Daichi Hara (JPN) 🥉

Plus d’images de la compétition ici.

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images

Embed from Getty Images