Max Pacioretty vs la surévaluation, sa BMW M6 et Aaron Palushaj

Drama

Max Pacioretty, ce choix de 1re ronde en 2007 est maintenant âgé de 21 ans et on peut croire que son camp d’entraînement est plus qu’ordinaire. C’est ce que rapportait François Gagnon dans un bref encart dans La Presse hier.

L’an dernier à Montréal, il a joué 52 matchs pour une mince récolte de 3 buts et 14 points. Et Jacques Martin lui a donné en masse de chance. Plus que Guillaume Latendresse au cours de sa carrière à Montréal. Le retour à Hamilton de MaxPac (à cause qu’il s’est fait shifter par Mathieu Darche) fut catastrophique. Deux buts en 18 matchs pour un choix de 1re ronde dans les mineurs; oyeoyeoye comme dirait un expert de la télévision.

Est-ce que Trevor Timmins, l’homme qui déniche toujours des joueurs capables de jouer dans la NHL, mais incapables de s’imposer, a encore visé juste? Il faut rendre à César ce qu’il lui revient. Effectivement, Max Pacioretty a joué dans la LNH. Tout comme Chris Higgins, Matt D’Agostini, Greg Stewart, Kyle Chipchura, Sergei Kostitsyn, etc.

Une autre surévaluation de la part des dépisteurs du CH? On devrait peut-être se calmer avec Louis Leblanc si on ne veut pas être trop désappointé.

Parlant de surévaluation, les photos ci-dessus montrent ce jeune homme à bord de sa BMW M6, un char à environ 100 000 $. Le mec gagne 850 000 $ lorsqu’il joue avec le grand club, mais la moitié du temps il est à Hamilton. Est-ce que le jeune surévalue ses chances de jouer avec le grand club à temps plein? Pour ce garçon, money ain’t an issue, semble-t-il. L’important, c’est de baller. J’avoue qu’au rythme où se déroule son camp d’entrainement, c’est peut-être la dernière année qu’il pourra se payer ce luxe.

Avec tout cela, je me dis, avec sarcasme, que peut-être que le Canadien est allé chercher Aaron Palushaj, l’ancien coéquipier de Pacioretty, afin d’augmenter leur ratio de joueurs issu du système américain capable de jouer dans la NHL. Parce que maintenant, on le sait : chez le Canadien, l’importance ce n’est pas ce que le joueur va accomplir dans la NHL, mais bien s’il va jouer. On vise juste ça. Et quand un de nos choix (genre le 271e choisi en 9e ronde) devient par magie un joueur capable de changer l’issu d’un match à lui seul, on l’échange.

Bref, c’est quand la dernière fois qu’on a vu Pacioretty marqué un aussi beau but que celui de Aaron Palushaj?

Plus de photos des chars des joueurs du Canadien ici : https://25stanley.com/photos/autos-des-canadiens

Crédit : Ultrawig