Maradona pète les plombs en tribunes puis fait un malaise

Drama
maradona doigt honneur
Crédit photo - ActuFoot

L’Argentine lance sa coupe du monde avec une victoire à l’arraché contre le Nigéria à Saint-Pétersbourg.

Leo Messi débloque son compteur but, tandis que Rojo d’une reprise de volée à cinq minutes de la fin envoie l’Argentine en 1/8e finale contre la France. Entre temps, Victor Moses avait égalisé sur pénalty suite à une faute de Javier Mascherano.

« C’est une joie méritée », a commenté la Pulga juste après la victoire. « On était confiant sur le fait qu’on allait gagner ce match, mais c’est magnifique de le faire de cette manière ». L’Argentine de Sampaoli est au rendez-vous. Sa coupe du monde peut commencer, les Bleus de Deschamps peuvent trembler. Quelle affiche de rêve entre anciens champions du monde ce samedi ! La dernière fois qu’ils se sont rencontrés au plus haut niveau c’était lors du Mondial 1978, entre-temps quelques matchs amicaux, dont le dernier en 2009.

« Je remercie vraiment toutes les personnes présentes ici, pour tous leurs sacrifices » a expliqué le capitaine argentin, avant d’ajouter « On remercie aussi tous ceux qui sont en Argentine et qui ont toujours été avec nous. Le maillot de l’Argentine est au-dessus de tout ».

Imaginez vous passer si proche du précipice et survivre au panache, à l’orgueil, avec de l’expérience et de la chance. Pourtant Diego Maradona réussit à voler le spectacle par ses agissements en tribunes. Déjà sur le but où il apparaît en transe avant de lancer des doigts d’honneurs aux partisans nigérians. Mais le plus triste est que l’ex-footballeur argentin a fait un malaise à la fin de la rencontre et a été transporté à l’hôpital…

***

Kan Football Club : La poutine du soccer ! Les dernières nouvelles de l’Impact de Montréal et plus encore! Trouvez des chroniques, vidéos, podcasts sur l’Impact de Montréal, le soccer local et le foot mondial au kanfootballclub.com Si vous souhaitez soutenir la plateforme, procurez vous leurs tous nouveaux chandails et autres vêtements Trop de poutine. Toujours un classique !

680-