Maison de Joel Quenneville vandalisé avec du papier de toilette

Drama

Voici des images de la maison de Joel Quenneville, entraineur des Blackhawks de Chicago. Oui, c’est du papier de toilette.

On décerne un gros fail aux  gens qui travaillent (probablement) pour une entreprise de nettoyage de toilettes chimiques bleues. En plus, tant qu’à faire un coup à la maison du coach de l’équipe gagnante, Joel Quenneville, ils auraient pu être originaux. Le lancer du papier de toilette, c’est le plus vieux de la terre, on aurait pu se forcer les méninges un peu. Faire quelque chose de plus drôle et de moins chiant à ramasser. Eh non, mettre feu à un sac de papier rempli de Chris Pronger de caca, ça n’aurait pas été plus drôle. Plus de détails sur TMZ via direct au net.

Les joueurs des Blackhawks de Chicago ne savent pas chanter

J’avoue que Kris Versteeg pourrait prendre la place de Fergie dans les Black Eyed Peas n’importe quand, mais c’est son manque de talent de poète qui l’a tué sur cette séquence.

Un autre signe que les athlètes ne devraient pas rapper, n’est-ce pas Shaquille O’neal? Bon, on pardonne à Kris, mais la prochaine fois, il devrait s’inspirer de Patrick Kane et de donner du love aux chauffeurs de taxi.

Je ne sais pas si plusieurs d’entre vous ont regardé le match jusqu’au bout, mais disons que les commentateurs de tous les réseaux ont fait la danse du Benoit Brunet lors du but de Patrick Kane. Reste que l’important dans la vie, c’est de se comparer à la classe inférieure pour ensuite se féliciter de notre excellent travail. Je me demande avec qui ce commentateur de Buffalo va pouvoir se comparer. (Parodie)

Enfin, pour le dernier fail de cette finale de la Coupe Stanley, j’hésite entre le donner à Chris Pronger ou aux journalistes liche-cul qui ont ri à sa réplique. Mauvais perdant. Avait-il oublié qu’il était le grand responsable de la défaite au match #5?