Loui Eriksson a commencé sa carrière avec les Canucks en marquant dans son but

Drama

Le sujet de discussion des fans de hockey québécois pour les 24 prochaines heures risque d’être la bourde de David Desharnais. Heureusement pour le petit attaquant, Loui Eriksson et Erik Gudbranson lui ont enlevé quelques projecteurs dans le reste du Canada lors leur 1er match officiel avec leur nouvelle équipe; les Canucks de Vancouver.

Alors que Ryan Miller était au banc des joueurs à cause d’une punition à retardement de Troy Brouwer pour avoir retenu, Loui Eriksson était sous pression par 4 joueurs des Flames de Calgary. Afin d’échapper à cette pression, il a fait une passe derrière lui pour Erik Gudbranson (il n’avait visiblement pas regardé le 1er match des Hawks cette saison).

Gudbranson n’était plus là et la rondelle a terminé son chemin dans le but des Canucks. C’est le seul but que les Flames ont marqué samedi soir et pendant longtemps, ça a été le seul but du match. Eriksson s’est toutefois racheté en obtenant une passe sur le but égalisateur de Daniel Sedin en fin de 3e période.

Ce but a forcé une prolongation et éventuellement une fusillade que les Canucks ont remporté grâce à un but de Brandon Sutter. La bourde de Loui Eriksson n’a donc pas coûté grand chose aux Nucks à l’exception d’un point supplémentaire au classement pour les rivaux de division. Par contre, comme Vancouver ne sera sûrement pas dans la course aux séries, ça ne changera pas grand chose pour eux.

La bourde de Loui Eriksson et le but égalisateur