L’Impact pourrait se retrouver en finale contre des joueurs de sa propre organisation

Drama

L’Impact dispute ce soir le premier match de sa demi-finale du championnat canadien de la CONCACAF.  Les Whitecaps sont les visiteurs au stade Saputo. Le 25 juillet, ce sera au tour du onze montréalais de se rendre à Vancouver pour le match retour. Entre temps, l’autre demi-finale opposera le Toronto FC au Fury d’Ottawa.

Puisqu’il n’y a que trois équipes canadiennes dans la MLS, d’autres équipes de calibre inférieur ont eu la chance d’obtenir la quatrième et dernière place disponible du championnat canadien. C’est finalement le Fury d’Ottawa, une équipe de la USL, qui s’est qualifiée en éliminant l’AS Blainville en juin dernier.

 

Une équipe hors MLS en finale canadienne ?

Même si le Toronto FC a remporté la coupe MLS l’an dernier, l’équipe en arrache cette saison. L’équipe torontoise est actuellement 10e sur 11 équipes dans l’Est, avec 4 victoires, 4 défaites et 11 matchs nuls. Il y a donc une possibilité réaliste que le Fury d’Ottawa cause la surprise en battant le Toronto F.C.

Du côté de l’Impact, les choses se replacent depuis le début du mois de juin. Le club montréalais est même actuellement au sixième rang dans l’Est et participerait aux séries si elles commençaient aujourd’hui. La formation de Rémi Garde a remporté 5 de ses 6 derniers matchs. Les Whitecaps, quant à eux, ont subi la défaite 3 fois lors de leurs 4 dernières rencontres.

 

Les joueurs de l’Impact contre… d’autres joueurs de l’Impact ?

Rien n’est joué, mais si l’Impact et le Fury remportent leur demi-finales respectives, on se retrouvera avec une situation particulière. En effet, parmi la formation du Fury d’Ottawa, on retrouve plusieurs joueurs faisant partie de l’organisation montréalaise. Le gardien Maxime Crépeau, le défenseur Thomas Meilleur-Giguère ainsi que les milieux de terrain Shamit Shome et Michael Salazar font tous partie du Fury. De plus, Ottawa compte aussi sur Maxim Tissot et Jérémy Gagnon-Laparé, deux anciens de l’Impact.