L’Impact perd 2 points à domicile contre le DC United de Wayne Rooney

Drama
Wayne Rooney mls impact
Crédit photo - Dc United

C’était une belle soirée au Stade Saputo ce samedi alors que 19 000 partisans s’étaient déplacés pour voir l’Impact faire face au DC United de Wayne Rooney. L’ancien international anglais a quelque peu réanimé la franchise de Washington qui végète à la dernière place de la conférence Est.

À l’exception de Lovitz écarté en raison du protocole des commotions cérébrales de la MLS. La troupe de Rémi Garde aligne un onze partant familier: G-Evan Bush; D-Michael Petrasso, Rudy Camacho, Rod Fanni, Jukka Raitala; M-Samuel Piette, Ken Krolicki, Saphir Taïder ; A-Ignacio Piatti, Matteo Mancosu, Alejandro Silva.

« Dans cette ligue, les équipes au bas du classement sont très proches de celles en haut du classement, a dit Evan Bush. Depuis que Ben Olsen est en poste, ils sont une équipe qui n’abandonne jamais. Maintenant, ils ont ajouté de la qualité. Si tu mélanges cette mentalité avec les joueurs qu’ils ont, c’est une équipe qui peut te faire mal. »

C’est Mancosu qui sonne la charge avec son 2e but en 3 matchs. L’Italien récupère une frappe déviée de Piatti pour tromper Ousted. Silva a l’occasion de doubler la mise quelques minutes plus tard mais trouve le poteau d’Ousted. Taïder, Canouse et Rooney vont eux aussi frapper sur la barre transversale durant un match très animé (19 tirs à 17 pour DC).

Malheureusement, après ce début de match canon l’Impact recule et cède l’initiative du match à DC United qui ne se prive pas pour bombarder Evan Bush.

« On a ouvert le score assez rapidement, puis on est devenu spectateurs, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. On a joué beaucoup trop bas et il n’avait aucune pression sur l’adversaire. Les visiteurs ont pris confiance en eux, ils ont multiplié les passes et ils ont joué comme s’ils étaient à domicile. On s’est mis dans une position difficile. J’aurais aimé qu’on redresse les choses en deuxième période, mais on n’a pas réussi à le faire. »

C’est logiquement que l’Impact craque. À la 70e minute, Luciano Acosta, seul sur le flanc gauche, a centré pour Yamil Asad dans la surface.

Les entrées de Vargas et de Jackson-Hamel n’y changeront rien l’Impact perd deux points à domicile.

« Autant défensivement qu’offensivement, je pense que la performance aujourd’hui était très moyenne et en-dessous des attentes, a dit Piette. On a commencé très fort, mais on dirait qu’on a gagné trop en confiance. On a fait beaucoup d’erreurs techniques, on a perdu le ballon bêtement et on était toujours deuxièmes. On est assez déçus. »

Prochains matchs

L’Impact s’envolera pour les Rocheuses, pour affronter le Real Salt Lake au Rio Tinto Stadium, dans l’Utah, le samedi 11 août à 22h HAE (TVA Sports). Les Montréalais seront de retour au Stade Saputo le samedi 18 août, à 19h30, lors de la venue du Chicago Fire et de Bastian Schweinsteiger, pour le match de la Fierté (BILLETS – TVA Sports, 98,5fm, TSN Radio 690). Le club versera d’ailleurs 1$ par billet individuel vendu à l’organisme Fierté Montréal pour souligner cette journée spéciale.


Kan Football Club, la poutine du soccer ! La plateforme INCONTOURNABLE des amateurs québécois pour des nouvelles, vidéos et podcasts sur le ballon rond.