LHJMQ: Les aspirants au titre

Drama

Comme les dirigeants de la LNH semblent décider à mettre leur ligue en lock-out, l’amateur d’hockey moyen aura donc besoin d’un autre produit à se mettre sous la dent. C’est un excellent moment pour découvrir ou redécouvrir la LHJMQ. La ligue junior majeur du Québec offre un excellent produit aux amateurs québécois. Pour vous préparer pour la prochaine saison de la LHJMQ qui commence jeudi, 25stanley vous offre deux articles qui vous diront les grandes lignes de la saison qui s’en vient.

Aujourd’hui, on vous parle des quatre équipes qui partent favoris pour le titre. Allons y donc sans tarder.

Mooseheads d’Halifax

Les Mooseheads seront assurément une des équipes qui fera couler le plus d’encre lors de la prochaine saison du circuit Courteau. Il y a de bonnes raisons pour cela. Ils sont menés par trois joueurs de 17 ans qui seront choisis en 1e ronde du repêchage de la LNH en juin prochain: les deux attaquants Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin et leur gardien Zachary Fucale.

Ces 3 joueurs porteront le club sur leurs épaules et seront les facteurs qui décideront des chances des Mooseheads d’accéder au titre. Ils ont déjà bien fait l’an dernier en se rendant en demi-finale des séries après avoir surpris tout le monde en éliminant les Remparts.

Toutefois, ces 3 jeunes ne sont pas seuls à Halifax alors qu’ils ont un très bon groupe pour les épauler. L’attaque fait peur avec des joueurs comme Marty Frk, choix de 2e ronde des Red Wings au dernier repêchage, et Stefan Fournier, un 20 ans en provenance de Victoriaville qui complètera le premier trio. On ajoute à cela des attaquants qui pourront apporter une dimension supplémentaire en Luca Ciampini, Darcy Ashley, Brent Andrews et Matthew Boudreau et on se retrouve avec une des meilleures unités de la ligue.

La défense est moins forte, mais ça ne veut pas dire qu’elle est faible. Le numéro 1, Konrad Abeltshauser, qui appartient aux Sharks de San Jose, va orchestrer cette unité de façon assez convaincante. Certes, ils ne gagneront pas de matchs grâce à leur défensive, mais elle ne devrait pas trop coûter de matchs non plus.

Une des raisons qui explique cela est Zachary Fucale. Le gardien des Mooseheads est un phénomène devant le filet. Le natif de Rosemère pourrait le meilleur gardien qui sort du Québec depuis plusieurs années.

Remparts de Québec

 

Les Remparts de Québec sont toujours l’équipe la plus médiatisée dû au fait qu’ils évoluent dans le plus gros marché tout en étant entrainé par l’entraineur-chef le plus populaire de la province: Patrick Roy.

Par contre, cette année, ils ne feront pas parler d’eux que pour ces raisons. Ils vont mettre un excellent club sur la glace. Ils comptent également sur quelques excellents joueurs disponibles au prochain repêchage en Anthony Duclair, Nick Sorensen, Adam Erne et Brandon Shea. Les 4 sont des attaquants et devraient tous être repêchés dans le top 60, quoique Shea pourrait glisser.

On ajoute à cela deux européens de grand talent en Mikhail Grigorenko et Nikita Kucherov. Par contre, il est possible que ces deux ne jouent jamais ensemble. En effet, la ligue impose un maximum de 2 joueurs européens par équipe et les Remparts comptent déjà sur Sorensen. Comme Kucherov est blessé jusqu’en novembre environ et que Grigo a de bonnes chances d’aller dans la LNH à la fin du lock-out, il n’est pas acquis qu’ils forment un duo. Si jamais les deux venaient à être disponibles pour l’équipe, il y a fort à parier que Nick Sorensen se fera échanger à haut prix.

Pour ce qui est de la défense, l’unité est menée par le capitaine Martin Lefebvre. Il sera épaulée par Ryan Culkin et ces deux-là devraient faire tout un travail pour les leurs.

Devant le filet, c’est le travail de François Brassard qui aura une bonne dose de pression, mais qui a montré qu’il peut y faire face. Les Remparts vont sans aucun doute être dans la course pour le titre.

Armada Blainville-Boisbriand

L’Armada a causé la plus grande surprise l’an dernier en terminant au 3e rang de la ligue. Leur entraineur, Jean-François Houle, a mérité le titre d’entraineur-chef de l’année lors de cette saison.

Cette année, ils compteront sur leur unité défensive pour répéter leurs exploits. Cette dernière est menée par Xavier Ouellet, le capitaine du club et un choix de 2e ronde des Red Wings en 2011. À ses côtés, se retrouvera Samuel Carrier, un ancien choix des Capitals. Ils formeront assurément la meilleure paire défensive de la ligue. Il ne sera pas surprenant de les voir 30 minutes sur la glace lors des parties importantes.

Justement, ils auront besoin de cette défense alors que leur gardien numéro 1, Étienne Marcoux s’est disloqué l’épaule et devrait manquer le début de saison. Toutefois, lors de son retour, l’Armada sera retoudable.

Du côté de l’attaque, la situation est moins bonne que leurs compétiteurs, mais on ne parle pas de catastrophe. Leur joueur étoile est Stefan Matteau, choix de 1e ronde des Devils au dernier repêchage, mais il n’est pas seul alors que Christopher Clapperton, Marc-Olivier Roy et Cédric Paquette auront tous un gros rôle à jouer avec l’équipe.

Avec le personnel en place, l’Armada ne constituera plus une surprise et avec leur entraineur, tout est possible.

Wildcats de Moncton

Les Wildcats profitent de la transaction de Brandon Gormley de l’an dernier. Ils ont reçu trois bons joueurs des Cataractes de Shawinigan qui viennent solidifier leur équipe. Le retour comprenait l’attaquant Yannick Veilleux, qui appartient aux Blues, le défenseur Jonathan Racine et le gardien Alex Dubeau. Ces 3 joueurs apportent leur expérience de la Coupe Memorial, mais aussi un influx de talent bienvenue.

Ce n’est toutefois pas le seul ajout de talent que l’équipe a effectué dans l’entre-saison alors qu’ils ont réussi tout un repêchage européen avec Ivan Barbashev, éligible au repêchage 2014, et Dmitri Jaskin, choix des Blues en 2011.

On ajoute à cela les jumeaux Saulnier à l’attaque qui ont aussi une expérience de la Coupe Memorial. Ils y ont participé il y a 3 ans où ils avaient perdu leurs 3 rencontres. On se retrouve avec une équipe prête à lutter pour les sommets.

Les autres équipes à surveiller seront l’Océanic de Rimouski avec leur noyau de jeunes joueurs et l’Olympique de Gatineau, qui ont vu leurs chances baisser lorsque leur gardien numéro 1 s’est blessé en pré-saison.

C’est tout pour aujourd’hui, revenez nous demain alors que nous vous présenterons les joueurs à surveiller pour le prochain repêchage de la LNH.