Les unités spéciales des Sénateurs connaissent un après-midi désastreux

On parle souvent de l’importance des unités spéciales en séries et on en a eu un autre exemple samedi après-midi dans le match entre les Rangers et les Sénateurs. Non seulement Ottawa n’a pas enregistré de tir au but dans ses trois premières attaques à 5, mais ils ont aussi accordé deux buts dans cette situation lors des 2 premières périodes.

C’est Michael Grabner qui a ouvert la marque alors qu’il y avait à peine 4 minutes d’écoulées dans la rencontre en complétant une belle passe de Jesper Fast. De son côté, Derek Stepan a marqué le 2e des siens en désavantage numérique vers le milieu du temps réglementaire. Encore une fois, c’était lors d’une contre-attaque et c’est un bon lancer dans le haut du filet qui a trompé Craig Anderson.

Ce qui est encore pire pour les Sens, c’est que les Rangers ont profité de leurs chances en avantage numérique. Officiellement, ils n’ont pas converti leurs deux premières opportunités, mais Chris Kreider a marqué 9 secondes après la fin de la première attaque à 5 tandis que Brady Skjei a fait de même 5 secondes après le retour de Zack Smith.

C’est ce qui explique l’avance de 2 buts des Rangers après les 40 premières minutes de jeu et considérant la performance pitoyable de leurs unités spéciales, les Sénateurs sont chanceux de ne pas faire face à un plus gros déficit.

Le premier but accordé par l’avantage numérique des Sénateurs