Les Predators: la meillleure franchise du sport professionnel

ESPN désigne chaque année la meilleure franchise sportive nord-américaine qui se démarque par la qualité de ses joueurs et les performances de l’équipe, mais aussi par le traitement accordé aux partisans.

Cette année, ce sont les Prédateurs qui ont reçu cet honneur et franchement, les arguments pour leur conférer un tel titre sont convaincants. Certains clubs, qu’on ne nommera pas, auraient tout intérêt à regarder ce qui se fait du côté de Nashville et à prendre des notes.

Tout d’abord, les Preds ont connu un parcours printanier exceptionnel, s’inclinant en finale contre les Penguins. Leur route vers la dernière ronde les a amenés à croiser les Blackhawks, les Blues et les Ducks, trois redoutables équipes. Nashville possède probablement la meilleure défensive de la ligue, un excellent gardien de but et une attaque respectable et variable.

Toutefois, c’est au niveau de la façon de s’occuper des fans que les Predators constituent un modèle à suivre. D’abord, le prix des billets est dans la moyenne de la ligue, un critère essentiel pour attirer les partisans qui aiment le hockey, mais qui n’ont pas envie de se ruiner. Selon ESPN, les gens de Nashville qui achètent des billets en ont plus pour leur argent que n’importe où en Amérique du Nord.

À l’achat d’un billet pour une partie des Prédateurs, vous recevez un courriel qui vous informe des promotions disponibles lors de votre match, mais aussi de l’interprète des hymnes nationaux. L’organisation affiche un très bon taux de réponses aux questions posées par les partisans. Chaque courriel envoyé à l’équipe obtiendra une réponse rapide et personnalisée. Le client est roi à Nashville.

L’équipe organise également un des meilleurs tailgates de la LNH, particulièrement durant les séries. Vous pouvez même démolir une voiture pour une bonne cause.

https://www.youtube.com/watch?v=bEQmWwGfcnA

Les assistances sont en hausse depuis quelques saisons. Cette année, aucun match présenté à Nashville n’a attiré moins de 17 000 spectateurs au Bridgestone Arena, qui a une capacité de 20 000 places. La situation économique de l’équipe subit les effets positifs de ce succès: la valeur de la franchise a bondi de 62% depuis le lockout de 2012-2013. Les Predators sont encore parmi les franchises valant le moins dans la ligue, mais les résultats des dernières années sont encourageants, surtout pour une équipe de hockey qui évolue dans un marché qui est tout sauf acquis.

Ce qui est certain, c’est que plusieurs équipes auraient avantage à prendre cette organisation comme modèle pour ce qui est de s’occuper des partisans et d’offrir un produit intéressant.