Les plus grandes surprises en ce début de saison dans la LNH

Il y a un peu plus d’une semaine de passée dans la LNH; toutes les équipes ont joué au moins 3 matchs (sauf les Hurricanes qui n’en ont disputé que deux), certaines équipes en ont même joué 5. Le moins qu’on puisse dire, c’est que plusieurs équipes et joueurs déjouent de nombreux pronostics. Plusieurs surprennent positivement, mais certains déçoivent de manière presque incompréhensible.

 

DEUX ÉQUIPES QUE PERSONNE N’ATTENDAIT

5 équipes n’ont toujours pas été battues en temps réglementaire et deux d’entre elles ont une fiche parfaite de 3 victoires en 3 matchs. Il y a 10 jours, peu de gens auraient parié qu’à ce stade-ci, les Devils et les Golden Knights de Vegas seraient toujours invaincus.

Las Vegas a connu un bon camp d’entraînement, pourtant, la plupart des experts, poolers et fans de hockey prédisaient une première saison difficile pour le club d’expansion. Pourtant, Marc-André Fleury et les siens ont une fiche parfaite pour l’instant. La tragédie du 1er octobre a semblé fouetter et unir cette nouvelle équipe. Fleury a un excellent taux d’efficacité de 96,3%; il n’a accordé que 4 buts en 3 parties. D’ailleurs, c’est ironiquement le même total de buts que le Canadien a réussi à marquer cette saison, mais en 4 matchs.

Même si les Devils ont repêché Nico Hischier au premier rang du dernier repêchage, les Devils en surprennent plusieurs après 3 rencontres disputées. Ils ont marqué un impressionnant total de 16 buts, pour une moyenne de 5,33 buts/match. Ils ont la deuxième meilleure fiche offensive de toute la ligue, tout juste derrière les Maple Leafs, qu’ils ont battus 6-3 mercredi. Les Devils ont d’ailleurs réussi l’exploit de marquer alors qu’ils jouaient à 3 contre 5. En passant, je vous mets au défi de nommer les deux meilleurs pointeurs des Devils jusqu’à maintenant sans aller regarder sur Internet.

 

DES DERNIERS DE CLASSE ÉTONNANTS

Bien sûr, le Canadien fait partie des grandes déceptions de ce début de saison. Avec Carey Price et l’arrivée de Drouin, cette équipe devrait minimalement se positionner pour une place en séries. Pourtant, avec 3 défaites en 4 matchs, le CH est avant-dernier dans l’est, tout juste devant la seule équipe qu’ils ont réussi à vaincre jusqu’à maintenant: les Sabres.

Les Rangers, l’une des équipes les plus équilibrées de la ligue, ont la même fiche que le Canadien (1-3-0). Avec Zibanejad, Zuccarello, Kreider, Nash, Grabner, McDonagh, Shattenkirk, Staal et Lundqvist, cette équipe devrait faire beaucoup mieux.

Dans l’Ouest, les Oilers et McDavid déçoivent beaucoup jusqu’à présent. Edmonton a un victoire et deux défaites, mais surtout: ils n’ont marqué que 7 buts. Cependant, ils en ont accordé seulement 8 et c’est surprenant parce que les Oilers nous ont habitué à des matchs à haut pointage. Edmonton est le genre d’équipe à perdre un match 7 à 8, pas à avoir ce total de buts pour/buts contre après 3 parties. Depuis son tour du chapeau lors du match d’ouverture des Oilers contre les Flames, McDavid n’a qu’une passe en deux rencontres.

 

UN TOP 5 SURPRENANT

Au sommet de la LNH, on retrouve 5 joueurs qui ont récolté 8 points jusqu’à présent. La présence d’Ovechkin et de son coéquipier Evgeny Kuznetsov sur la première marche du podium n’est pas la chose la plus surprenante, mais qui avait pris Ryan Hartman des Blackhawks dans son pool? Sérieusement, qui?

Plus étonnant encore, les deux autres joueurs à avoir récolté 8 points jusqu’à maintenant sont deux défenseurs et sûrement pas ceux que vous pensez. Oubliez les Burns, Hedman et Letang; les meilleurs pointeurs chez les défenseurs sont Alex Pietrangelo des Blues et Mike Green des Red Wings. On sait que ces deux défenseurs ont beaucoup de talent, mais disons que leur rendement en étonne plusieurs.

 

DES ÉTOILES DANS LA LUNE

Plusieurs joueurs étoiles n’ont obtenu encore aucun point cette saison.

Malgré ses 16 tirs, Rick Nash n’a ni buts, ni passes en 4 rencontres. Le franc-tireur des Sénateurs Mike Hoffman a lui aussi une fiche vierge. Même chose pour Jonathan Audy-Marchessault, Mikael Granlund, Ryan Strome, Sam Bennett, Kyle Okposo, Nino Niederreiter et Ryan Callahan.

 

DE BONS GARDIENS AVEC DE MAUVAIS CHIFFRES

Du côté des gardiens de buts, on est habitué de voir Kari Lehtonen, Chad Johnson, Thomas Greiss et Jaroslav Halak avoir des fiches peu reluisantes, mais il y a aussi plusieurs surprises parmi les pires gardiens de la ligue. Tuukka Rask(Bruins) a un médiocre pourcentage d’arrêt de 87%. Frederik Andersen(Maple Leafs) peut remercier son attaque, parce qu’il ne fait guère mieux avec 87,1% d’efficacité. Les gardiens Martin Jones(88,1%), Matt Murray(88,5%), Henrik Lundqvist(89,9%), Andrei Vasilevskiy(90%) et Pekka Rinne(90,2%) déçoivent énormément, tout comme Carey Price(89,9%). Chacun de ces gardiens élites peut toutefois ce consoler : le pire pourcentage d’efficacité de la ligue appartient pour l’instant à…

(roulement de tambour)

Al Montoya (77,8%)!