Les Penguins gagnent la Coupe Stanley

Exactement 7 ans après leur dernière conquête de la Coupe Stanley, les Penguins sont de retour au sommet de la LNH. La troupe de Mike Sullivan a remporté le 6e match de leur série contre les Sharks par la marque de 3-1 pour gagner la 4e Coupe Stanley de leur histoire. C’est Kris Letang qui a marqué le but gagnant avec l’aide de Crosby.

Brian Dumoulin avait ouvert la marque sur l’avantage numérique en première période. C’était le seul but du premier engagement, ce qui donnait une avance bien méritée aux Penguins. Pittsburgh a été la meilleure équipe sur la glace pendant ces 20 premières minutes. Ils ont terminé la période avec un avantage de 9-4 au niveau des tirs au but.

Les Sharks ont repris leurs esprits en début de 2e période. C’est Logan Couture qui a marqué le but égalisateur avec un lancer que Matt Murray aurait pu arrêter. C’était le 30e point de Couture en séries. Sur cette séquence, il a profité d’une belle passe de Brent Burns en entrée de zone.

L’égalité n’a toutefois pas persisté trop longtemps alors que Kris Letang a compliqué le travail des voteurs du Conn Smythe avec une présence spectaculaire qui a mené au but gagnant moins de 2 minutes plus tard. Sidney Crosby s’est également démarqué sur cette séquence, obtenant la passe décisive.

Les Penguins auraient pu doubler leur avance sur un 2 contre 1 de Chris Kunitz et Evgeni Malkin en fin de 2e période, mais Kunitz a choisi de remettre la rondelle à Malkin même s’il avait un but ouvert devant lui. Malkin a tellement été surpris par cette passe qu’il n’a pas été en mesure de compléter la séquence lui non plus.

En 3e période, les deux équipes avaient peur de faire la prochaine erreur, ce qui a mené à du jeu extrêmement défensif. Les deux formations ont même eu droit à un avantage numérique dans les 14 premières minutes de la période, mais les unités de désavantage numérique ont fait du très bon travail pour limiter les chances.

C’est Kessel qui a eu la première vraie chance de l’engagement, mais Martin Jones s’est illustré encore une fois avec un arrêt de la jambière aussi spectaculaire que nécessaire pour son équipe. C’est plutôt Patric Hornqvist qui a marqué le but d’assurance qui donnait la Coupe Stanley aux Penguins. Il l’a marqué dans un filet désert alors qu’il restait un peu plus d’une minute au cadran. À ce moment-là, les Sharks n’avaient qu’un tir au but en 3e période, donc c’était vraiment une domination de Pittsburgh.

Le but de Couture

Le but gagnant de la Coupe Stanley

La chance manquée de Kunitz

L’arrêt de Jones sur Kessel