Les partisans du Canadien doivent-ils encourager la défaite?

Drama

Je participe aux avant-matchs du Canadien de Montréal sur le site ParlonsHockey.ca – je vous invite d’ailleurs à venir nous écouter, on commence une heure avant tous les matchs de l’équipe – et mardi, j’ai eu une discussion plutôt animée avec l’un de mes collègues. Il est sans contredit le plus grand partisan du Tricolore. Ce n’était pas la première fois qu’on ne s’entendait pas sur un point, mais cette fois, c’était vraiment sans espoir. On s’est promis de ne jamais se rejoindre sur ce point.

Mon collègue pense qu’un bon partisan du Canadien se doit d’encourager son équipe à gagner du début à la fin. Je suis d’accord avec lui sur ce point, mais là où on ne s’entend pas, c’est que je vois une exception à cette règle. Par exemple, en ce moment, je crois qu’un bon partisan devrait espérer voir le CH perdre ses cinq derniers matchs et assurer sa quinzième position dans l’Est. De cette manière, les chances de l’équipe d’aller chercher l’un des trois premiers choix de l’encan 2012 seraient meilleures.

Il n’est pas d’accord, il croit que ce serait « trahir » l’équipe et les joueurs. Je réponds à cela qu’au contraire, ce serait encourager l’équipe à s’améliorer maintenant que tout est officiellement perdu. Je crois qu’un partisan se doit d’être émotif et fidèle, mais que les vrais partisans « purs » et « durs » sont aussi intelligents. La vision à long terme est un fruit de l’intelligence. Je ne suis pas en train de traiter les autres partisans d’imbéciles. Je crois qu’ils ne voient peut-être pas les choses de la même manière, mais qu’après réflexion, ils devraient se rendre à l’évidence : maintenant que tout est fini, il est temps de tomber pour mieux se relever, de perdre pour mieux repêcher.

Peut-on demander cela aux fans du Canadien de Montréal?

Qu’en pensez-vous?