Les partisans des Caps réservent un bel accueil à Tom Wilson

Les images que vous voyez ci-dessus sont celles de la recrue des Caps dans le match numéro 6 de la série contre les Rangers. Il a de la difficulté, car il a perdu la lame de son patin. C’était son 2e match en carrière dans la LNH. Il n’a pas eu un gros impact sur la série jusqu’à maintenant, mais son accueil à Washington vaut la peine d’être connue.

Il a joué son 1er match dans la LNH lors de la partie 5 de cette série. Ce match se jouait à Washington et son père et son frère se sont déplacés pour l’évènement. Les deux portaient des chandails de Wilson lors de son passage avec les Whalers de Plymouth dans la OHL.

Bien évidemment, des gars avec des chandails de Plymouth se font remarqués à Washington et plusieurs partisans des Caps leur ont souhaité bonne chance pour le début de leur fils/frère. Plusieurs fans les ont aussi informé de la possibilité de faire personnaliser un chandail avant le match. En le commandant avant le match, il pourrait être prêt pour la 3e période. Par contre, la famille de Wilson a du décliné, car ils voulaient voir les échauffements d’avant-match. Puisque Wilson ne joue pas beaucoup dans le match, c’était le meilleur moment pour le voir évoluer.

Ils ont donc regardé l’échauffement, puis les 3 périodes où Wilson a seulement joué 5-6 minutes. Par contre, le match a eu besoin d’une prolongation et les deux hommes se sont levés pour prendre une marche et étirer leurs jambes. Lors de leur retour à leurs sièges, un inconnu est venu leur donner un chandail personnalisé des Caps avec le numéro et le nom de Wilson. Le fan en question leur a dit qu’ils étaient à Washington et qu’ils se devaient de porter un chandail de Washington. Lorsque le frère de Wilson se sentait mal d’accepter ce cadeau, le partisan inconnu a simplement mentionné qu’il s’agissait d’une journée dont les deux allaient toujours se rappeler et qu’il voulait qu’ils aient leurs chandails. Le partisan en question leur a souhaité bonne chance avant de partir sans leur dire son nom.

On parle souvent de mauvaises histoires de partisans sur le site, mais ça fait du bien de voir que certains ont du cœur dans les arénas de la LNH.