Les meilleures places pour un voyage de sport à Cleveland

Drama
Crédit photo - JT à Cleveland via 25stanley

Avec les performances misérables des Canadiens, le fan de sport en moi n’a pas le choix de se trouver une nouvelle équipe à encourager ce printemps. Mon amour pour le basketball ne cesse de grandir et j’ai décidé de m’installer confortablement dans le train des nouveaux partisans des Raptors, qui trônent au 1er rang de leur conférence.

Scénario incroyable pour moi, la brasserie Molson m’a embarqué dans leur programme du Coors Light Crew et ils m’ont envoyé voir le match Raptors contre Cavaliers à Cleveland dans le cadre de leur concours Coors Light Northern Invasion. Mon équipe favorite face à mon joueur favori, Lebron James.

Alors si tu es un fan des Cavaliers, des Indians ou des Browns (pauvre toi), voici mes conseils si tu décides de faire un voyage de sport ou un bachelor party à Cleveland.

Billets au Quicken Loans Arena pour un match des Cavaliers

quiken loans arena - cleveland - photo: 25stanley

Avant toute chose, je n’ai pas le choix d’insister sur le fait que si tu n’as jamais assisté à un match de basket (ou que les fois où tu es allé tu étais assis dans les gradins supérieurs), ça vaut vraiment la peine d’avoir des bons billets dans les 10-15 premières rangées. C’est dispendieux, mais c’est tellement impressionnant de voir un gars de 6 pieds 4 avoir l’air d’un nain à côté d’un joueur de 7 pieds 1. Ou encore mieux; voir Lebron James rentrer comme un bulldozer vers le panier à 20 pieds  de soi, c’est unique.

Puisque Cleveland n’est pas une ville riche riche,  au Quicken Loans Arena les billets dans les sections 100 coutent autour de 80$-100$ le billet. Pour de bons billets avec une vraie bonne expérience, tu vas payer 200$. Genre section 107 rangée 5. Au basket c’est mieux d’avoir des billets en coin ou derrière le panier, mais proches du terrain que d’être au centre et haut. Je me répète, ça vaut le cout d’être assis près du court.

L’amphithéâtre qu’on surnomme The Q n’est pas super beau, mais les sièges sont confortables et les écrans géants sont vraiment géants. Je n’ai pas gouté à la bouffe des concessions, mais il n’y a rien qui m’a attiré non plus. Notez qu’ils arrêtent de vendre de la bière dès le début du 4e quart.

*

Les partisans des Cavaliers

À Cleveland, tu ne vas pas croiser des chicks comme c’est le cas à Miami ou LA, mais au moins les partisans des Cavs ne se comportent pas comme des caves. Même si notre Coors Light Crew avait des drapeaux We The North et du gear des Raptors, on ne s’est pas fait crier d’insultes. Je n’ai jamais eu le sentiment d’être dans un environnement hostile comme ça peut être le cas lors d’un match du Canadien à Boston, New York ou Philadelphie.

*

Le centre-ville de Cleveland

lebron james - billboard cleveland - credit: 25stanley

Ce qui est impressionnant en ville c’est la gigantesque affiche de Lebron James avec “Cleveland” écrit sur son gilet. Cette image est une belle représentation de la fierté qu’ils ont envers King James. Si Lebron quitte pour les Lakers, la municipalité est mieux de l’enlever rapidement, car il risque d’avoir des gros barbeaux dessus.

En me promenant dans les rues du centre-ville, le Ted Mosby en moi (référence à l’émission How I Met Your Mother pour ceux qui ne connaissent pas le personnage) a fait surface. Les édifices sont beaux avec un cachet du début des années 1900. Ce n’est pas moderne comme Chicago, mais j’avais l’impression que Cleveland serait une ville parfaite pour tourner un film comme Batman (en fait c’est Spiderman et plusieurs autres films d’action). Les bâtiments sont massifs et sobres. Malheureusement, plusieurs d’entre eux me semblaient complètement vides.

*

Les meilleurs hôtels de Cleveland

Cleveland est assez petit, donc n’importe quel gros hôtel (Hilton Double Tree, Hampton Inn, Radisson) est à 5-10 minutes de marche du domicile des Cavaliers ou des Indians. Je suis resté au Westin et c’était bien correct. Il faut juste garder en tête que tu es à Cleveland, donc il ne faut pas que tu t’attendes à avoir une chambre de la même qualité qu’un nouvel hôtel trendy-groovy à Brooklyn ou Vegas.

*

Les meilleurs bars de Cleveland

Au niveau nightlife, c’est assez tranquille, surtout la semaine. On raconte que le weekend il y a beaucoup plus d’actions. Il y a des bars, tavernes, resto-bar-grill, mais pas vraiment de nightclub à la New City Gas. Les établissements ferment vers 2h-2h30 du matin. Et plusieurs d’entre eux sont uniquement ouverts le vendredi et samedi.

À 5 minutes de marche des stades sports il y a genre deux rues avec tous les bars et restos. Tu peux aller sur 4th Street entre Prospect Ave et Euclid Ave. Je n’ai pas eu le temps d’y aller, mais un puck-junkie du blogue qui habite Cleveland m’a fortement recommandé d’aller au Mabel’s BBQ. Il y a aussi 6th Street au coin de St Clair Ave avec le Barley, Bar Louie et le Live Bar.

Après le match des Cavaliers, on est allé au Flannery’s Pub. C’est un gros Irish pub comme on en retrouve partout en Amérique du Nord. Moi et ma blonde on a pris une bière, pour ensuite aller dans un établissement qui a rendu notre défunt compte Snapchat très populaire. On a eu une très belle fin de soirée.

*

Les restaurants de Cleveland

lucky cafe - cleveland - credit: 25stanley

Je n’ai pas expérimenté plusieurs restos et Cleveland n’est pas particulièrement reconnu pour être une ville de foody, mais dans le quartier Tremont, il y a un bijou de restaurant. Guy Fierry de l’émission Diners-Dives and Drives-in y est allé plusieurs fois. C’est un incontournable. Genre, si tu vas à Cleveland, tu es un imbécile si tu ne vas pas manger au Luck’ys Café. J’ai mangé leur hamburger à l’agneau dans un pain naan; c’était une explosion de saveur dans ma bouche. Si tu aimes le dessert, leurs gaufres avec pommes caramélisées et crème fouettée sont délicieuses à en licher son assiette. Tout leur produit vient directement de la ferme, surtout des produits locaux, donc quand tu vas dépenser ton argent, tu encourages directement l’économie de la région.

Après le repas, je vous encourage de prendre une marche sur les rues avoisinantes  comme Professor et Student Street. C’est un quartier très mignon avec plusieurs écoles et églises. Il y a aussi une couple de bar étudiant et terrasses pour prendre un verre. Ça doit brasser le vendredi soir.

Attention, le Lucky’s Café est ouvert seulement pour le déjeuner et le diner. Ils ferment à 15h et il faut traverser un pont pour s’y rendre. Donc pas le choix de prendre un taxi pour y aller.

*

Le Cleveland Museum of Art

musee art - cleveland - credit 25stanley

Quoi faire à Cleveland mis à part regarder du sport? Sur Google Reviews, avec plus de 5 000 critiques, le Cleveland Museum of Art a une note de 4.9 sur 5. C’est  un magnifique et immense musée; en plus l’entrée est gratuite. C’est certain que pour une gang de boys lors d’un bachelor party ce n’est pas l’activité idéal, mais en couple avec ta blonde ou un bro c’est agréable à visiter en plus de découvrir un autre quartier de la ville qui offre plusieurs grands parcs.

*

Le transport en avion, autobus ou taxi à Cleveland

toronto - spring 2018 - credit 25stanley

Si j’habitais à Toronto, c’est certain que j’irais à Cleveland chaque année. Le transport en autobus a pris environ 4 heures. Le problème avec Montréal est qu’il n’y a pas de vol de direct. En auto de Montréal, se rendre à Cleveland c’est un bon 12-14 heures de route.

Dans mon cas, puisque je voulais vivre l’expérience  du Coors Light Northern Invasion, je me suis compliqué la vie. J’ai pris un vol Montréal-Toronto. Toronto vers Cleveland en autobus. Pour le retour, j’ai fait Cleveland-New York-Montréal. Je suis certain que tu es capable de faire cela plus simple que moi.

Pour vos déplacements à Cleveland, je propose de marcher partout au centre-ville. Si vous allez ailleurs, Uber ou Ace Taxi. J’ai pris quelques taxis, car Uber m’a garroché à deux occasions des augmentations de tarifs à 3.2x.

*

Le stade des Indians de Cleveland

En rôdant du près du stade des Indians (tout juste à côté de celui des Cavaliers), je rêvais d’être là pour un match de baseball. Le Progressive Field est tellement invitant et bien construit. De la rue lors d’un match, on doit définitivement sentir l’ambiance et les odeurs de hot dogs. Je ne serais pas surpris de voir Aaron Judge en sortir une du stade et casser une vitre de resto. Les portes grillagées du stade sont directement dans la rue.

Si on me propose d’aller voir une game des Indians à Cleveland un samedi après-midi d’été, c’est 100% certain que je dis oui. Ça doit être un bon happening en plus au centre-ville. En avril, pas certain, car c’est un stade extérieur et il fait froid à Cleveland.

Chose certaine, si tu es un fan des Indians, tu dois aller voir un match à Cleveland quand il fait chaud et aller manger au Lucky’s Cafe. Si tu veux plus de détails, tu peux m’écrire en privé: [email protected]