Les gros bobos pas beaux de Jonathan Toews

Drama
jonathan toews - blackhawks chicago - credit: 25stanley
jonathan toews - blackhawks chicago - credit: 25stanley
jonathan toews - blackhawks - credit: 25stanley
jonathan toews - blessure - credit: 25stanley

Vous savez ce qui est plus chiant qu’un feu sauvage? Avoir un gros bobo qui ressemble à cela, mais qui ne l’est pas. Dès que j’ai publié ces images de Jonathan Toews sur mon Instagram, j’ai lu des blagues à ce sujet. Mais non, Jonathan « Capitaine Sérieux » Toews s’est juste fait clipper solide au visage (insérer votre blague de violence conjugale ici) en jouant au hockey. Il n’en demeure pas moins que ce n’est pas très joli comme bobo. Toews (ou sa blonde) doit avoir hâte de guérir.

On a beaucoup parlé des Hawks ces derniers jours puisqu’ils ont infligé deux revers de suite à nos Glorieux. Notre paparazzi a croisé l’équipe à Montréal jeudi avant leur match au Centre Bell. Voici quelques photos des champions de la Coupe Stanley sans leur casque.

Kane x Keith

À sa sortie de l’hôtel, Patrick Kane avait d’lair du garçon le plus sage et timide de la ligue tandis que Duncan Keith nous a fait une pose digne des mannequins du film Zoolander.

duncan keith - blackhawks chicago - credit: 25stanley
patrick-kane-blackhawks-chicago

***

Panarin, Rozsival, Rasmussen, Hossa et Quenneville

On a aussi en photo Artemi Panarin au look de joyeux luron avec raison grâce à ses 43 points en 48 matchs à sa première saison dans la NHL; Michal Rozsival, 37 ans, encore capable de joueur 17-18 minutes par match; Dennis Rasmussen avec son orange; Marian Hossa qui fait plaisir à un fan et Joel Quenneville qui n’est pas très souriant pour un entraineur qui a un contrat de 18M$.

artemi panarin - blackhawks chicago - credit: 25stanley
michal rozsival - blackhawks - credit: 25stanley
Dennis Rasmussen - blackhawks - credit: 25stanley
marian hossa - blackhawks - credit: 25stanley
joel quenneville - blackhawks - credit: 25stanley

L’album photo ci-dessous montre d’autres joueurs des Hawks qu’on n’est pas capable d’identifier. Je vous invite à jouer le jeu de deviner le nom des joueurs. Assez difficile quand ils n’ont pas un numéro dans le dos.

*Photo: Eric Yeah