Les gagnants/perdants du weekend de repêchage dans la LNH

Drama
nhldraft

Le repêchage 2015 est maintenant chose du passé et comme à chaque année, plusieurs transactions sont venues mettre du piquant aux sélections des meilleurs espoirs de cette année.

Voici donc les équipes qui se sont le plus améliorés par leurs choix de repêchages et via les échanges ainsi que  l’équipe qui a plutôt reculé cette fin de semaine.

jack

1- Les Sabres de Buffalo

En l’espace de quelques heures, les Sabres de Buffalo ont réussi ce que le Canadien tente d’accomplir depuis 1994, soit d’obtenir deux joueurs de centre de premier plan. Par voie de transaction, ils ont mis la main sur Ryan O’Reilly de l’Avalanche du Colorado. Oui, il coûtera très cher dès la campagne 2016-2017, mais ça tombe bien puisque les Sabres ont plein d’argent à dépenser sur leur masse salariale.

Avec le deuxième choix au total de l’encan 2015, ils ont mis la main sur Jack Eichel, leur futur joueur de centre no.1. Les Sabres ne finiront pas au premier rang la saison prochaine, à moins que leur nouveau gardien Robin Lehner ne fasse des miracles, ce qui serait surprenant, mais disons que le futur est plus prometteur qu’il y a quelques semaines à Buffalo.

2- Les Oilers d’Edmonton

En repêchant Connor McDavid au premier rang du repêchage 2015, les Oilers sont immédiatement passés d’une équipe qui se cherche à une équipe dangereuse. Des joueurs de la trempe de McDavid font surface une fois par décennie et il risque de régler bien des problèmes à Edmonton.

Ils ont de plus mis la main sur l’excellent gardien Cam Talbot. C’est vrai que la défensive des Rangers est beaucoup plus solide que celle des Oilers et que cette défensive a aidé à bien faire paraître Talbot l’an passé, mais il faut avouer que le cerbère a quand même connu une excellente saison en vertu de la blessure à Henrik Lundqvist. Une fiche de 21-9-4, moyenne de buts par match de 2,21 et pourcentage d’arrêt de ,926 pour Talbot en 2014-2015. Les Oilers semblent enfin avoir mis la main sur un vrai gardien de but no.1.

jets

3- Jets de Winnipeg

Si l’on parle purement du repêchage, il semble bien que les Jets de Winnipeg aient fait d’excellents choix. C’est évident qu’il est tôt pour juger un repêchage, mais si l’on se fit aux experts, les recruteurs ont fait de l’excellent boulot.

Voici d’ailleurs leurs sélections:

choix jets

Nous verrons dans cinq ou six ans si les experts avaient raison.

Les perdants: Bruins de Boston

Personne n’a fait un travail aussi pitoyable que les Bruis de Boston cette fin de semaine. Ils ont d’abord échanger leur meilleur jeune défenseur Dougie Hamilton aux Flames de Calgary. Des sources des Bruins ont tenté de salir Hamilton par la suite, mais disons que le règne de Don Sweeney en tant que directeur-général a bien mal débuté.

Quelques minutes plus tard, Milan Lucic quittait vers Los Angeles. Avec ces deux échanges, les Bruins avaient donc les 13e, 14e et 15e choix de première ronde au repêchage. Ils ont sans doute offert ces choix aux Coyotes, puis aux Hurricanes afin de mettre la main sur le défenseur local Noah Hanifin, mais la tentative a échouée.

Probablement ébranlé de n’avoir pu réaliser cette transaction, les Bruins ont par la suite très mal repêché avec leurs 3 choix de premier tour. Jakub Zboril, Jake Debrusk et Zachary Senyshyn ne faisaient même pas partis du top 25 de Pronman, un analyste de ESPN qui est très fiable pour le repêchage.

Journée très décevante pour nos rivaux du Massachussets, qui semblent avoir trouvé un excellent moyen pour mettre Claude Julien à la porte dès la saison prochaine.

crédit photos: nhl instagramsabres instagramnhljets