Les DG de la LNH aimeraient voir plus d’équipes en séries

Drama
Crédit photo - Tournament Brackets

Même si ça paraît moins à Montréal, les séries de la LNH approchent à grand pas. Comme à chaque année, c’est la période de l’année où on commence à remettre en question la formule des séries. L’attaquant des Capitals Alex Ovechkin a critiqué le format actuel qui, selon lui, a grandement désavantagé son équipe lors des deux précédentes saisons.

Pendant ce temps, le journaliste Pierre Lebrun a publié un article intéressant sur le site Athlétique. Avec la venue de plus en plus probable d’une 32 équipe à Seattle, Lebrun a demandé à 29 directeurs généraux de la LNH s’ils étaient en faveur qu’on permette à plus d’équipes d’accéder aux séries. Leur réponse a été très claire. 20 d’entre eux diraient oui à cette proposition, 6 s’y opposeraient, deux sont incertains et l’un d’eux a préféré s’abstenir de répondre.

Pierre Lebrun proposer notamment une formule qui ferait en sorte que les 6 premières équipes de chaque conférence se qualifient d’office. Celles occupant les rangs 7 à 10 se disputeraient les deux places restantes lors d’un match suicide. Ainsi, l’équipe 7 affronterait l’équipe 10, pendant que les équipes 8 et 9 disputeraient elles aussi un match sans lendemain. Après quoi, on revient à la formule traditionnelle de 4 de 7 parmi les 16 équipes restantes.

 

Les amateurs sont-ils du même avis que les directeurs généraux?

Il n’est pas vraiment surprenant qu’une majorité de DG soient en faveur de cette proposition. Plus d’équipes en séries, ça veut dire plus d’équipes qui vont chercher des revenus supplémentaires. Néanmoins, je crois qu’il faudrait sonder les amateurs, car après tout, ce sont eux les clients. Pour ma part, je suis d’avis qu’il y a du bon et du moins bon dans une telle formule.

Si on permet à plus d’équipes de participer aux séries, ça enlève la valeur d’une qualification. On n’a qu’à regarder le modèle de la CFL où 6 équipes sur 9 se qualifient pour les séries. Personne ne s’excite lors que son équipe accède aux séries, ce qui fait en sorte de réduire l’engouement à l’aube du tournoi éliminatoire.

Néanmoins, la formule de matchs suicides serait certainement excitante.  La MLB et la NFL ont prouvé que ce genre de partie sans lendemain est particulièrement enlevante pour les amateurs. Ça ajoute du piquant sans rallonger de façon excessive le calendrier des séries.