Les cotes d’écoutes des équipes américaines de la LNH

Drama
Crédit photo - Battle of California

Le Sports Business Journal a dévoilé les cotes d’écoute des diffuseurs des différentes équipes américaines de la LNH. Certaines performances sont prévisibles, mais il y a quand même quelques surprises.

 

Les meilleures cotes d’écoute

Les Penguins sont ceux qui vont chercher la plus grande part de leur marché télévisuel avec 5,81 %. Les téléspectateurs de Pittsburgh ont la chance de voir à l’œuvre l’équipe qui a remporté les deux dernières coupes Stanley et qui ont malgré tout connu une excellente saison. Il n’est donc pas étonnant qu’ils trônent au sommet des équipes américaines pour ce qui est des cotes d’écoute. Rien ne vend autant que le succès.

Le deuxième rang est pas mal plus surprenant, puisqu’il est occupé par la pire équipe de la ligue cette saison: les Sabres. En effet, avec 4,62 % de parts de matché, Buffalo arrive au deuxième rang pour la meilleure moyenne de la saison. Les Blues (3,93 %), le Wild (3,43 %) et les Bruins (2,95 %) complètent le top 5.

 

Les pires cotes d’écoute

Il y a aussi une certaine surprise pour ce qui est plus basses cotes d’écoute. Aucune équipe n’a fait pire que les Ducks, qui ont récolté 0,24% de parts de marché. On retrouve également les Kings au 5e rang des formations ayant rejoint le plus bas pourcentage de l’auditoire. C’est donc dire que deux des trois formations de la Californie se retrouvent dans le bottom 5, malgré que chacune de ces formations se soient qualifiées pour les séries. Les Ducks ont terminé la saison avec 101 points, ce qui leur a permis de conclure la campagne au deuxième rang de leur division. Les Kings, pour leur part, on obtenu la première Wild Card, avec 98 points. On parle donc de deux formations qui ont connu une très bonne saison.

La deuxième pire équipe pour les cotes d’écoute, est à l’autre bout du continent. Les Panthers ont fait à peine mieux que les Ducks avec 0,27% de parts de marché. Même si la formation de la Floride n’a pas accédé aux séries, elle s’est battue jusqu’à la fin. Les Panthers ont terminé la saison à seulement 1 point derrière le huitième rang, occupé par les Devils.

En troisième place, on retrouve sans grande surprise les Coyotes de l’Arizona (0,35 %). Les Islanders figurent en 4e place avec 0,39 %. Ces chiffres risquent toutefois de chuter si John Tavares quitte cet été.

 

Équipes en chute libre

Au-delà du résultat moyen, certaines formations ont aussi vu leurs contre-performances avoir un impact sur leurs cotes d’écoute cette saison par rapport à l’an dernier. Ainsi, le Sports Business Journal a aussi recensé les formations qui ont subi les plus lourdes pertes d’auditoire entre 2016-2017 et 2017-2018. Les Rangers, qui ont participé à deux rondes de séries l’année passée, ont eu une saison de misère. La formation new-yorkaise a conclu la saison avec 20 points de moins que les Devils (dernière équipe qualifiée pour les séries). C’est une baisse 36% que les Rangers ont subie par rapport à leurs cotes d’écoute de la saison précédente.

Les Blackhawks, qui ont remporté trois coupes Stanley entre 2010 et 2015, en arrachent un peu plus depuis trois saisons. Après deux éliminations en première ronde en 2016 et 2017, les Hawks ont raté les séries pour la première fois depuis 2008. Et ils ne sont même pas passé proche, terminant la saison à 19 points d’une place au grand tournoi printanier. Ça s’est ressenti au niveau des cotes d’écoute, puisque les Blackhawks ont vu leur auditoire moyen chuter de 29% entre l’an dernier et cet année.

Même chose pour les Red Wings, longtemps habitués de participer aux séries, les ont raté pour une deuxième saison consécutive. Le résultat: les cotes d’écoute ont baissé de 27% cette saison par rapport à l’année dernière. Les Sabres (-26%) arrivent en quatrième place pour la plus grande chute d’auditoire, alors qu’on retrouve, non sans surprise, les Flyers au cinquième rang. Avec une chute de 25% des cotes d’écoute moyenne, Philadelphie n’a pourtant pas connu une mauvaise saison. Mêmes s’ils se son qualifiés de justesse, les Flyers ont tout de même obtenu le troisième rang de leur division.

 

En pleine ascension

Certains marchés ont eux connu une hausse intéressante de leurs parts de marché. Les Prédateurs arrivent en tête avec 163% plus de cotes d’écoute que l’an dernier. Les Stars et leur très intéressante offensive ont vu leur public augmenter de 88%, même s’ils ont raté les séries. L’Avalanche, qualifiée in extremis pour le tournoi éliminatoire, a semblé renouer avec ses partisans cette saison, connaissant une hausse de 79% de leur auditoire cette saison. Nico Hischier et les Devils ont rejoint 50% plus de téléspectateurs alors que les Islanders ferment le top 5 avec une augmentation de 21% de leurs parts de marché.

 

 

Via Sports Business Journal