Les cotes d’écoute des Prédateurs sont impressionnantes

Quand ça va mal, on aime bien critiquer les marchés de la LNH plus au sud parce qu’on aimerait mieux que Québec ait une franchise. Par contre, il faut aussi souligner ce qui se passe quand ça va bien et c’est ce qu’on voit présentement à Nashville où les Prédateurs semblent être devenus une attraction de premier plan.

Puisque ce n’est pas un marché en difficulté, on ne pense pas nécessairement à Nashville quand on pense à l’expansion de Gary Bettman vers le sud, mais ils font quand même partie de ce plan et ça semble être une expérience réussie. Leur parcours de cette année commence à attirer l’attention alors qu’on commence à spotter de plus en plus de vedettes à leurs matchs. Comme on l’a vu avec les Kings au cours des dernières années, c’est un signe que le buzz commence à se créer dans le marché.

Ce buzz se reflète dans les cotes d’écoute locales. La victoire de dimanche après-midi contre les Blues a battu un record alors qu’en moyenne, 9,4% des télés du marché de Nashville étaient au match des Prédateurs. Encore mieux, lorsqu’on regarde seulement la 2e et la 3e période, ce chiffre montre à 14,3%. Si l’on prend juste les télés qui étaient ouvertes, c’est une moyenne de 60% qui visionnait le 3e match de cette série. Ce sont des chiffres semblables à la NFL ainsi qu’au football et au basketball universitaire, qui dominent tous habituellement ce marché.

Le buzz est clairement présent à Nashville et ce n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Ils ont une équipe excitante qui domine ses adversaires depuis le début des séries. En battant les Hawks en première ronde, ils ont été chercher beaucoup de crédibilité et avec une victoire contre les Blues, ils passeraient en 3e ronde pour la première fois de leur histoire. En regardant les chiffres, on voit que les fans sont prêts et c’est une bonne nouvelle pour le développement de ce marché non-traditionnel.