Les Canucks ont eu besoin de 28 minutes pour tirer au but

Drama

Les Canucks font mentir beaucoup d’experts cette saison. La plupart des analystes les mettaient dans la course pour Nolan Patrick et à la place, ils n’ont qu’un point de retard sur une place en séries avant la pause du match des étoiles. C’est plus difficile ces temps-ci (4-3-3), mais ils s’accrochent malgré un alignement auquel il manque des éléments.

Ceci étant dit, certains soirs, le manque de talent des Canucks refait surface et c’était le cas contre la 2e pire équipe de la ligue, les Coyotes de l’Arizona, jeudi soir. Non seulement l’équipe de Willie Desjardins s’est inclinée par la marque de 3-0, mais ils l’ont fait en réussissant quelque chose qui est pratiquement impossible.

Vancouver n’a enregistré aucun tir au but dans la première période de jeu. Initialement, ils en avaient eu 1, mais après révision pendant l’entracte, les statisticiens se sont rendus compte que ce n’était pas le cas. En fait, ils ont eu besoin de 28:12 pour enregistrer leur 1er tir au but dans ce match. C’est Alex Burrows qui l’a obtenu et Brandon Sutter a doublé le total des siens 27 secondes plus tard. Au crédit de Ryan Miller, c’était encore 0-0 à ce moment-là du match, donc il avait gardé les siens dans la rencontre.

Je veux bien croire que les Coyotes sont maintenant sur une séquence de 3 victoires consécutives et que les Nucks avaient joué la veille, mais pour une équipe qui tente de causer une surprise dans la course aux séries, c’était loin d’être une performance idéale. À leur crédit, ils ont assez fait travailler Mike Smith par la suite pour qu’il obtienne la 1ère étoile du match grâce à ses 19 arrêts. Ce n’est pas un total impressionnant, mais quand tu réalises que c’est venu en moins de 32 minutes, c’est plus solide.

C’est quand même décevant pour Vancouver, qui présente une saison plus intéressante que prévue à ses partisans. Cette performance laisse toutefois un goût amer avant la pause et comme il y a 1 semaine entre deux matchs, les gars ne peuvent pas sauter sur la glace pour oublier immédiatement ce match. Au moins, on dirait bien que la pause leur sera bénéfique.