Les arbitres ont admis aux Sharks qu’ils leur ont volé un but

Jeudi soir, les Sharks et les Kings ont joué le meilleur match des séries jusqu’à maintenant. Malheureusement, le match aurait pu être entaché par une controverse créée à la suite d’une mauvaise décision des officiels vers le milieu de la rencontre alors que le score était de 2-2.

Les Sharks évoluaient à 6 contre 5 à cause d’une punition à retardement à Jake Muzzin pour avoir accroché. Joe Thornton a rejoint Justin Braun à la pointe et le défenseur a dirigé un bon lancer sur réception vers le filet. Logan Couture a redirigé la rondelle et Quick a fait l’arrêt. À ce moment-là, Tomas Hertl a sauté sur deux retours et il a marqué.

Par contre, on a entendu un sifflet au même moment où Hertl a effectué son 2e lancer. Brad Meier a arrêté le jeu parce qu’il croyait que Couture avait touché la rondelle plus haut que la hauteur permise, ce qui n’était pas le cas. À la défense de Meier, il y avait beaucoup de circulation devant le filet, donc ce n’était pas un appel facile à faire.

Les représentants de San Jose ne voulaient pas entendre cette excuse et ils étaient en furie après l’officiel, ce qui est compréhensible. Pour calmer le jeu, l’autre arbitre, Kevin Pollock, s’est rendu au banc des Sharks pour dire à Peter DeBoer « On l’a manqué, qu’est-ce qu’on peut faire? On l’a manqué. »

Heureusement, cet appel n’a pas changé le résultat final. Les Sharks ont réussi à vaincre les Kings par la marque de 4-3 pour prendre les devants dans cette série. Ça risque d’aider les Sharks à vivre avec cette décision.

Idéalement, les arbitres ne feraient jamais d’erreur, surtout en séries éliminatoires. Par contre, ce n’est pas une attente réaliste puisque le hockey est un jeu d’erreurs et que les arbitres n’y échappent pas. Quand ça arrive, j’aime mieux un gars qui est prêt à admettre l’erreur (même si c’est celle de son collègue). Ça calme le jeu puisque l’équipe ne peut rien répondre et comme ce sont les meilleurs qui arbitrent dans la LNH, ils n’ont pas à dire ça trop souvent dans un match ou dans une saison.

D’ailleurs, les deux officiels impliqués dans cette situation font partie de la crème de la crème. Brad Meier était d’office pour le match de la médaille d’or à Sotchi tandis que Kevin Pollock s’est rendu en finale de la Coupe Stanley l’an passé même si Peter Laviolette n’est pas son plus grand fan.