Le repêchage simulé 25stanley

Eichel

À quelques heures du repêchage, c’est le temps de se mouiller et d’essayer de prédire ce qui se passera en Floride vendredi soir. J’aime mes chances pour les deux premiers choix, mais comme d’habitude, la suite sera plus difficile à deviner puisqu’un seul choix sorti du champ gauche (ou une transaction) peut tout changer.

1. Oilers : Connor McDavid, centre d’Erie

Je n’ai pas vraiment besoin d’ajouter grand chose. McDavid est clairement le meilleur joueur et il a déjà eu un gros impact positif sur l’organisation même s’il n’a pas encore été repêché.

2. Sabres : Jack Eichel, centre de l’Université de Boston

Tim Murray n’était pas heureux lors de la loterie, mais l’arrivée de Jack Eichel pourrait être une très bonne nouvelle pour les Sabres au plan marketing. Il sera le meilleur joueur américain de la ligue à un moment donné pendant sa carrière et dans le meilleur marché télé du pays, ça pourrait faire beaucoup d’argent pour Terry Pegula et le successeur de Gary Bettman.

3. Coyotes : Dylan Strome, centre d’Erie

Malgré les rumeurs, je ne pense pas que les Coyotes vont échanger ce choix-là. Les informateurs nous disent que Noah Hanifin ne les a jamais vraiment intéressé, donc leur choix sera entre Strome et Marner. Strome est un grand centre avec beaucoup de talent, ce qui a énormément de valeur dans la LNH. C’est un bon passeur, il est intelligent sur la glace et il a un bon contrôle de rondelle. Tout le monde semble croire que les Yotes le choisiront s’ils gardent leur choix, donc on suit la tendance.

4. Maple Leafs : Mitch Marner, centre de London

Les infos qui coulent depuis quelques semaines nous disent que leur choix sera Ivan Provorov ou Mitch Marner. Le centre a toujours été dans la mire des Leafs, dont le repêchage est mené par Mark Hunter, un ancien des Knights des London, mais l’arrivée de Provorov dans la discussion a coïncidé avec l’embauche de Mike Babcock. Le coach a de l’influence à Toronto, mais pas tant que ça et les Leafs devraient y aller avec le gars que Mark Hunter connait très bien.

5. Hurricanes : Noah Hanifin, défenseur de Boston College

À moins que les Leafs y aillent d’une sélection surprise (Ivan Provorov), les Canes n’auront pas vraiment le choix. Ils vont prendre le dernier espoir du top 5 qui est disponible. Je pense que ce sera Noah Hanifin et c’est une excellente nouvelle pour les Canes. Hanifin est prêt à faire le saut dans la LNH immédiatement et si la Caroline ne niaise pas trop cet été, ils pourraient être dans la course aux séries dès l’an prochain.

6. Devils : Pavel Zacha, centre de Sarnia

C’est à ce moment-là que le repêchage devient intéressant. Il n’y a pas de choix évident et les Devils sont toujours assez imprévisibles de toute façon. Je leur donne Pavel Zacha, un centre de 6 pieds 3 pouces qui est capable d’utiliser son gabarit et qui a un bon potentiel offensif grâce à son lancer puissant et sa vision du jeu. Zacha a connu une saison plus compliquée à cause de blessures, mais il a le talent nécessaire pour sortir à ce moment-là.

7. Flyers : Mikko Rantanen, ailier droit de TPS

Avec cette sélection, les Flyers auraient le choix entre Provorov ou un gros ailier. Le choix de Rantanen est plus logique à mes yeux puisqu’ils ont déjà plusieurs bons jeunes défenseurs alors que c’est plus mince à l’attaque. Le comparable de Rantanen dans la LNH est Jakub Voracek selon TSN, donc il aura un bon mentor à Philadelphie. À 6 pieds 4 pouces, il n’a pas le style de jeu le plus physique au monde, mais il fonce au filet et ça devrait être suffisant pour les Flyers.

8. Blue Jackets : Ivan Provorov, défenseur de Brandon

Si Provorov est disponible pour leur choix, les Jackets vont courir jusqu’au podium. S’il n’est plus disponible, ils prendront Werenski. Ils ont besoin d’un défenseur et ils vont s’arranger pour en repêcher un.

9. Sharks : Matthew Barzal, centre de Seattle

L’équipe qui repêchera Barzal pourrait très bien se retrouver avec le vol du repêchage. Il a eu des problèmes de santé cette saison et s’il n’avait pas manqué ces matchs, il serait probablement en quelque part dans le top 5. Par exemple, Corey Pronman écrit que son talent est très semblable à celui de Dylan Strome, que l’on envoie au 3e rang. Il a tous les atouts nécessaires et son niveau de risque est surtout élevé à cause des blessures, donc c’est une sélection intéressante.

10. Avalanche : Zach Werenski, défenseur de Michigan

Leur formation actuelle est un rappel quotidien de l’importance de la défense et des limites d’un club lorsque la ligne bleue fait défaut. Ils pourraient donc sauter sur l’opportunité pour continuer de bâtir leur future ligne bleue, qui serait assez solide avec cette addition.

11. Panthers : Lawson Crouse, ailier gauche de Frontenac

Il y a une délimitation claire de talent après le premier groupe de 11, donc comme les Canes, les Panthers prennent tout simplement le joueur qui reste. Crouse est un gros bonhomme dont la production offensive était un peu décevante cette saison, mais il pourrait faire le saut dans la LNH immédiatement si c’est ce que les Panthers veulent.

12. Stars : Timo Meier, ailier droit de Halifax

Le premier espoir à sortir de la LHJMQ est probablement le seul qui pourrait s’infiltrer dans le groupe des 11. Il a eu une production offensive assez impressionnante cette saison (90 points en 61 matchs) et c’est un joueur très versatile. Par contre, certains se demandent si Nik Ehlers (Jets) a gonflé ses chiffres.

13. Kings : Kyle Connor, ailier gauche de Youngstown

Plus le repêchage approche, plus les équipes de la LNH semblent apprécier cet espoir, donc il pourrait sortir encore plus tôt (le 11e rang en Floride par exemple). Ceci étant dit, les Kings ne le laisseront pas passer. Il a un excellent potentiel offensif (80 points en 56 matchs dans la USHL cette saison) et TSN le compare à Brandon Saad.

14. Bruins : Evgeny Svechnikov, ailier droit du Cape-Breton

Avec la promotion de Don Sweeney, le gabarit des joueurs semble être devenu une des priorités à Boston. Ils devraient donc aimer l’ailier de 6 pieds 3 pouces et 205 livres. C’est un choix plus risqué puisqu’il est Russe et qu’il n’a pas le talent pour remplir les missions défensives, mais avec 78 points en 55 matchs cette saison, il a prouvé qu’il peut produire offensivement.

15. Flames : Nick Merkley, ailier droit de Kelowna

Jeff Marek, de Sportsnet, a insinué à plusieurs reprises que les Flames n’allaient pas laisser passer Merkley et je le crois. C’est un excellent fabricant de jeu qui possède un haut niveau de créativité et qui manie très bien la rondelle.

16. Oilers : Jakub Zboril, défenseur de Saint John

Après avoir pris un attaquant avec leur premier choix, les Oilers doivent maintenant continuer d’améliorer leur ligne bleue. Ils pourraient prendre l’autre défenseur de Saint John, Thomas Chabot, mais la versatilité de Zboril devrait convaincre Edmonton.

17. Jets : Travis Konecny, ailier droit des 67s

Avec le choix de Nic Petan, les Jets ont prouvé qu’ils n’ont pas peur de prendre des petits joueurs qui ont un gros potentiel offensif et c’est exactement le cas de Konecny. Il jouait pour une mauvaise équipe, ce qui a affecté ses chiffres, mais il a un talent offensif évident. Ceci étant dit, les blessures ont été un problème pour lui dans la OHL et ça pourrait continuer chez les pros.

18. Sénateurs : Oliver Kylington, défenseur de Farjestad

Kylington est probablement l’espoir qui bénéficiera le plus du succès de Brandon Saad en séries. Comme Saad, Kylington était un espoir du top 10 en début d’année, mais une saison décevante l’a fait chuter dans les classements. Contrairement à Saad, il ne se rendra pas jusqu’en 2e ronde puisque les Sens feront l’acquisition d’un autre défenseur suédois dont le coup de patin est magnifique.

19. Red Wings : Joel Eriksson Ek, centre de Farjestad

Parlant d’équipes repêchant d’autres joueurs suédois, les Wings pourraient retourner là où ils ont eu beaucoup de succès. Eriksson Ek est un joueur complet et c’est un choix très peu risqué pour les Wings. En plus, sa feinte préférée en fusillade est celle de Pavel Datsyuk, donc il pourrait apprendre du meilleur.

20. Wild : Ilya Samsonov, gardien de Magnitogorsk

Cette année, le Wild s’est rendu compte à quel point c’est important d’avoir un bon gardien. Ça vient à un moment où leur banque d’espoirs est assez vide à ce niveau, donc c’est le temps d’en repêcher un. Il y a le facteur russe avec Samsonov, mais c’est définitivement le meilleur cerbère et il pourrait aider le Wild pendant plusieurs saisons.

21. Sabres : Paul Bittner, ailier gauche de Portland

Avec leur 2e choix, les Sabres peuvent prendre une chance. Bittner est un bon candidat pour ça puisqu’il a un potentiel d’attaquant de puissance très intéressant, mais il a tendance à prendre des mauvaises décisions sur la glace, ce qui pourrait nuire à son développement.

22. Capitals : Thomas Chabot, défenseur de Saint John

Les Capitals ont toujours aimé les défenseurs qui sont capables de produire offensivement et Chabot est le genre de gars qui peut occuper ce rôle. Par contre, ce serait le premier choix de première ronde des Caps provenant de la LHJMQ depuis Réginald Savage en 1988.

23. Canucks : Brandon Carlo, défenseur de Tri-City

Les Nucks ont absolument besoin d’un défenseur puisqu’ils n’en n’ont pas repêché un en première ronde depuis Luc Bourdon en 2005. Carlo est un gros défenseur défensif qui est capable de frapper, donc il sera à sa place dans l’Ouest.

24. Maple Leafs : Jérémy Roy, défenseur de Sherbrooke

Les Leafs veulent repêcher un attaquant et un défenseur en première ronde. Après Marner, c’est donc au tour d’un défenseur. Grâce à son coup de patin et son potentiel offensif, Roy est presque assurément le meilleur défenseur disponible à ce moment-ci.

25. Jets : Colin White, centre du USNTDP

Colin White a tout simplement trop glissé dans ce repêchage simulé, donc les Jets le choisiraient avec grand plaisir. White est un joueur complet qui risque d’avoir un rôle défensif dans la LNH et il ne risque pas d’être disponible lorsque ce sera encore au tour des Jets de parler.

26. Canadien : Denis Guryanov, ailier droit de Togliatti

[oboxads]

Avec le manque de défenseurs dans la banque d’espoirs, ça aurait été un choix logique à ce moment-là, mais si Roy ou Chabot ne se rendent pas au Tricolore, ils n’auront pas vraiment le choix de prendre un attaquant. Daniel Sprong aurait été un candidat assez intéressant, mais on y va avec Guryanov.

Guryanov est victime du facteur russe, mais le choix de Scherbak nous indique que ça n’effraie pas trop le Tricolore. Avec ses habiletés, il devrait sortir vers la fin du top 20, mais il glissera probablement parce que les équipes ont peur. C’est un joueur extrêmement talentueux qui a un bon coup de patin et qui est capable de marquer des buts. Guryanov peut également évoluer sur le désavantage numérique alors qu’il joue bien dans sa zone.

Grâce au facteur russe, ces joueurs sont toujours des bons choix en termes de valeur en première ronde et si Bergevin n’échange pas son choix, Guryanov pourrait être une bonne acquisition.

27. Ducks : Brock Boeser, ailier droit de Waterloo

Les Ducks aiment les joueurs physiques et Boeser cadre parfaitement dans cette philosophie. À 6 pieds 1 pouce, il n’est pas le plus gros, mais il travaille fort et il a un des meilleurs lancers du repêchage.

28. Lightning : Daniel Sprong, ailier droit de Charlottetown

Le Lightning va prendre Sprong avec plaisir. C’est exactement le genre de joueurs qu’ils repêchent; un bon potentiel offensif avec quelques risques de développement. Pour l’instant, leurs choix du genre ont bien fonctionné, donc ils n’ont aucune raison d’arrêter.

29. Flyers : Jake Debrusk, ailier gauche de Swift Current

Les Flyers continuent d’améliorer leurs ailes avec Debrusk. C’est un joueur complet qui travaille fort sur la glace et qui a une bonne vision du jeu.

30. Coyotes : Jacob Larsson, défenseur de Frolunda

Larsson irait rejoindre son compatriote en Arizona (OEL). Ils n’ont pas le même style de jeu, mais OEL est le joueur préféré du jeune de 18 ans et c’est clair qu’il pourrait être utile pour son adaptation dans la LNH si jamais il s’y rend.