Le repêchage d’expansion n’inquiète pas trop Roberto Luongo

Pendant que 16 équipes se préparent pour les séries éliminatoires, les 14 qui ont été éliminées font le bilan de la saison et se tournent vers ce qui s’en vient. Comme d’habitude, ça inclue le repêchage amateur et les agents libres, mais cette année, le repêchage d’expansion ajoutera une touche de suspense pour tous les joueurs qui ne seront pas protégés. À cause de la présence de James Reimer en Floride, Roberto Luongo pourrait faire partie de ce groupe, mais ça ne semble pas trop le déranger et ce n’est pas à cause de son appréciation du poker.

Lorsqu’un journaliste local lui a parlé de la possibilité de ne pas être protégé au repêchage d’expansion, Luongo a répondu à la blague qu’il était beaucoup trop vieux et qu’ils ne voudraient pas de lui de toute façon. Le gardien de 38 ans est sous contrat jusqu’en 2022 avec un impact raisonnable de 4,533 M$ sur le plafond salarial.

Par contre, sa clause de non-échange fait en sorte qu’il y a une très courte période pour l’échanger après la saison 2017-18, donc les Golden Knights ne pourront pas le repêcher pour s’en servir comme monnaie d’échange. Ça rend sa sélection moins attirante puisque c’est l’une des positions où Vegas pourrait profiter du système pour accumuler des atouts avec une bonne valeur sur le marché des échanges et ça ne semble pas être le cas de Roberto Luongo.

Le gardien québécois a tout de même connu une saison respectable malgré le fiasco en Floride. Il a manqué les 19 derniers matchs des siens à cause d’une blessure à la hanche. En 39 départs, il a conservé un % d’arrêts de 91,5%, ce qui lui a permis de gagner 17 matchs. Il est à 34 matchs du plateau des 1000 dans la LNH. Il serait seulement le 3e gardien à réussir ça après Patrick Roy et Martin Brodeur.

Via The Score