Le premier match entre les Jets et le Wild va laisser des traces

Embed from Getty Images

Les 40 premières minutes de la série entre le Wild et les Jets n’étaient peut-être pas celles qui ont offert le plus de jeu offensif, mais l’aspect physique du jeu a amplement compensé, notamment parce que le Wild semble vouloir sortir Mathieu Perreault de la série et que Dustin Byfuglien veut frapper tout ce qui bouge.

C’est le défenseur des Jets qui a enregistré la plus grosse mise en échec des 40 premières minutes alors qu’il a tout simplement renversé Joel Eriksson Ek pendant que ce dernier transportait la rondelle. Le joueur du Wild a dû quitter la rencontre pendant quelques instants pour se rendre au vestiaire et probablement subir un test de commotion cérébrale. L’attaquant est revenu dans le match peu après, donc il a sûrement passé ce test.

Il n’est pas le seul qui s’est absenté pendant quelques instants. Mathieu Perreault est resté dans le match après la grosse mise en échec de Mikko Koivu ci-dessous et il a également résisté à Devan Dubnyk, qui l’a renversé après qu’il ait trop foncé sur le gardien au goût de ce dernier. Nick Seeler lui a toutefois appliqué le coup de grace en l’amenant sur la glace à la suite d’une mise en échec. Perreault s’est absenté par la suite et son match était ainsi terminé. Adam Lowry a lui aussi quitté vers la fin de la première période, mais il était de retour en deuxième.

Heureusement pour les Jets, ils ont au moins été récompensés pour leur domination du jeu qui compte lorsque Mark Scheifele a ouvert la marque sur un avantage numérique en fin de deuxième période. Laine n’a pas eu de point sur la séquence, mais considérant l’attention qu’il a attiré pour libérer la ligne de passe, il en aurait mérité une même s’il n’a pas touché au disque.

Les séquences impliquant Byfuglien et Perreault

Le but de Scheifele