Le premier choix des Canucks épate la galerie à leur camp de développement

Les camps de développement sont l’outil parfait pour créer des attentes envers le futur d’une équipe puisqu’on les voit s’amuser contre de la compétition inférieure et on s’imagine trop facilement qu’ils vont faire la même chose dans la LNH. Jeudi, c’était au tour des Canucks de vivre ça avec leur plus récent premier choix; l’attaquant Elias Pettersson.

Vancouver en avait surpris quelques-uns en choisissant Pettersson au 5e rang lors du dernier encan amateur alors que la majorité des experts le plaçaient vers la fin du top 10. Sa connexion avec Jonathan Dahlen, qui est l’autre gros espoir de l’organisation à l’attaque après avoir été obtenu en retour d’Alex Burrows, rendait sa sélection par Vancouver plus logique, mais ce n’est pas un lien qui a été fait trop souvent avant le repêchage.

Après les prouesses de Pettersson jeudi, aucun fan des Canucks ne se plaindra ouvertement de cette sélection qui aurait pu sembler hâtive. Le Suédois a marqué 2 buts qui ont fait buzzer les réseaux sociaux de Vancouver. Il a créé la séquence sur laquelle il a marqué son premier but en déjouant le gardien adverse avec une multitude de feintes. Son 2e but a également été marqué grâce à sa patience, mais il a ajouté un bon tir pour tromper la vigilance du cerbère. On doute qu’il soit en mesure de faire ça dans le show (du moins à cette vitesse), mais c’est un bon avant-goût du talent offensif qui a convaincu la direction de Vancouver.

Les 2 buts qui font saliver les fans des Canucks