Le micro de Frédérick L’Écuyer s’est allumé au mauvais moment

Drama

N’importe qui qui a passé un peu de temps sur une patinoire sait très bien que le langage n’y est pas toujours pour tous les âges. Ça se passe surtout entre les joueurs, mais de temps en temps, les arbitres vont aussi s’en mêler pour gérer le match et essayer de calmer le tout sans nécessairement punir les joueurs.

Cette interaction est toutefois un peu plus rare et ça fait toujours drôle à entendre lorsqu’on en a un extrait (censuré) dans les vidéos où la LNH nous permet de suivre le groupe d’officiels pour un match. On a eu accès à quelque chose du genre jeudi soir dans le match entre les Blue Jackets et les Prédateurs, mais c’était loin d’être prévu.

Alors qu’il s’apprêtait à donner une punition pour obstruction à Ryan Murray, Frédérick L’Écuyer a eu un échange assez corsé avec Scott Hartnell. Le problème, c’est que son micro s’est allumé et qu’on a entendu l’officiel envoyer chier l’attaquant des Blue Jackets, ce qui est loin d’être idéal même si le match était disputé à Nashville.

Les officiels doivent toujours avoir l’air d’être impartiaux et quand tu envoies chier un joueur au micro, ce n’est pas ce que tu projètes. Le pire, c’est que Hartnell a été puni à 2 reprises pendant le match, mais que les 2 fois, c’est le coéquipier de Frédérick L’Écuyer, Chris Lee, qui a distribué la pénalité. Cet échange ne signifie donc pas que l’arbitre veut spécialement prendre ce joueur en flagrant délit.

C’est probablement plus une situation où il voulait faire son annonce, mais qu’il ne pouvait pas parce que Hartnell chialait. Il lui a donc demandé de se taire, mais de la façon dont ça se passe habituellement sur une patinoire. Ce ne sont pas des propos qui sont supposés être diffusés dans l’aréna ou à la télé et c’est pour ça que la ligue se ramasse avec cette patate chaude dans les mains même si ultimement, c’est probablement moins grave que l’on pense.

Les propos de Frédérick L’Écuyer