Le match du Canadien sonnait comme une ronde de golf à Sportsnet

Drama

HNIC_Logo.svg

[oboxads]

Si tu as essayé d’écouter le match du Canadien en anglais samedi soir, tu as remarqué quelque chose d’assez bizarre. Le commentateur, Paul Romanuk, gardait la description au minimum et lorsqu’il parlait, c’était avec très peu d’intonation et un chat dans la gorge. Ça faisait en sorte qu’il y avait plusieurs moments de silence et même quand il parlait, on se sentait plus au Masters à Augusta qu’au Centre Bell.

Lors de la fin du match, George Stroumboulopoulos a confirmé ce qu’on soupçonnait tous en disant que Romanuk était malade comme un chien et qu’il tentait de ne pas perdre la voix complètement.

Je ne blâme pas Romanuk qui, dans les circonstances, a fait du bon travail. Le gars n’avait presque pas de voix et il devait annoncer un match ultra offensif et excitant. Il a fait du mieux qu’il pouvait. Par contre, on a vu les limites de Sportsnet, qui produisait 6 matchs samedi soir. Ça veut dire qu’ils avaient besoin de 6 équipes pour annoncer ces rencontres et qu’ils ont manqué de monde pour remplacer Romanuk. Rogers se vantait de présenter plus de matchs que jamais en début de saison, mais ça les a forcé à offrir un produit assez moyen samedi soir.

Tags: