Le divorce de Duncan Keith

Drama Girlfriend
140301095710760576

Vers la fin de la saison, il y a quelques rumeurs de couchettes qui étaient sorties du vestiaire des Blackhawks de Chicago. Des histoires tellement fausses à propos de Patrick Sharp et la femme de Duncan Keith que le 25stanley n’a même pas embarqué dans le bateau.

Les rumeurs n’ont aucunement affecté l’organisation des Blackhawks sur la glace: l’équipe a gagné la Coupe Stanley et Duncan Keith a reçu le trophée Conn Smythe. Au niveau personnel, c’est une autre histoire qui nous rappelle que les joueurs de la NHL sont des humains avant tout.

Jeudi, le vétéran défenseur Duncan Ketih a révélé une histoire personnelle au Chicago Tribune: il s’est séparé de sa femme il y a environ un an et il est dans un processus de divorce. Pas mal certain que c’est le jeu du téléphone arabe qui a ajouté le nom de Patrick Sharp à cette saga question de la rendre digne d’un scénario de Lance et Compte. Voici ce que Ketih a raconté:

« Je ne vais pas mentir: la dernière année a été longue et extrêmement difficile. Je sais qu’il y a eu beaucoup de discussions en ce qui concerne Sharpie; et c’est une complète fabrication. Mon divorce n’a rien à voir avec quoi que ce soit d’autre que ma relation entre moi et Kelly. Et je vais en rester là. Ma façon de garder le focus a été d’aller à l’aréna et mettre la switch au hockey. »

Cette séparation doit être très pénible puisque Duncan a commencé à fréquenter Kelly-Rae alors qu’il avait 16 ans. Ils se sont mariés en 2011 pour ensuite avoir leur premier enfant au printemps 2013. Quel tristesse de voir cette longue relation prendre fin.

Fait intéressant par rapport à Kelly-Rae, elle a étudié à Montréal à l’Universtié McGill pour au jouer au basketball.

Malgré la gloire, l’argent et les trophées, Duncan Keith passera ses plus beaux moments de l’été avec son fils Colton Keith âgé de 2 ans. C’est pour cela que le joueur de 32 ans manquera différents événements des festivités de la conquête de la Coupe Stanley.

Ci-dessous, des images de la petite famille Keith lors de jours plus heureux.