Le CH a-t-il besoin de ses 4 choix de 2e ronde?

Drama

Dire que le repêchage de cette fin de semaine est capital pour le tricolore serait un euphémisme. Avec 10 choix au total, le tricolore est en voie de sélectionner son plus grand total de joueur depuis 2003, alors qu’il en avait repêché 12.

Alors qu’on se demande encore qui le CH choisira au troisième rang, on en oublie pratiquement que Marc Bergevin dispose également de quatre choix de deuxième ronde. Cette situation peut sembler une bénédiction pour une équipe dont la relève fait pitié. Néanmoins, il faut s’interroger: est-ce une si bonne chose que ça?

On ignore si c’est le développement, le repêchage ou les deux qui font défaut, mais chose certaine: le tricolore a beaucoup de difficulté depuis plusieurs années à dénicher et faire progresser des espoirs de grand talent. Le Canadien vient d’échanger notre choix le plus élevé des 37 dernières années, Alex Galchenyuk, pendant que les Scherbak et McCarron tardent à justifier leur sélection en première ronde. On peut aussi difficilement oublier les échecs des Leblanc, Tinordi et Beaulieu à Montréal.

 

Le bilan du Canadien au second tour lors des 10 derniers repêchages

Le tricolore n’a pas non plus un excellent palmarès quant aux joueurs sélectionnés au second tour. Il est encore tôt pour parler de Josh Brook et Joni Konen, choisis en deuxième ronde l’an dernier. En 2016, tout comme en 2015 et 2014, le tricolore n’avait aucune sélection au second tour.

 

2013

En 2013, le CH avait trois choix de deuxième ronde, qui ont servi à repêcher, dans cet ordre, Jacob De La Rose, Zachary Fucale et Artturi Lehkonen. Ce dernier constitue clairement le plus bel espoir des trois, mais encore là, on ne parle pas d’un joueur vedette. Fucale ne semble plus faire partie des plans du tricolore et Jacob De La  Rose semble au mieux être destiné à un rôle d’attaquant défensif.

 

2012

Sebastian Collberg et Dalton Thrower ont été les deux joueurs choisis par le CH en deuxième ronde en 2012. Ni un, ni l’autre n’a disputé une seule partie dans la LNH et avouons-le, il serait étonnant de les voir un jour jouer dans la meilleure ligue au monde.

 

2008

En 2011, 2010 et 2009, le Canadien n’avait pas de choix de second tour. Il faut donc remonter à 2008, alors que le CH a choisi l’attaquant Danny Kristo, qu’on a tous oublié et avec raison.

 

Un bilan peu reluisant

Au final, en 10 ans, le CH a passé son tour 6 fois en deuxième ronde. Les 4 autres fois, il a sélectionné un total de 8 joueurs. Parmi ceux-ci, on peut déjà affirmer que Kristo, Collberg, Thrower et Fucale ne connaîtront probablement aucune carrière du tout avec le tricolore. Brook et Ikonen sont trop jeunes pour qu’on aient une idée de leur avenir. Il reste Jacob De La Rose, un attaquant au potentiel offensif plus que limité et Artturi Lehkonen, qui a beaucoup de talent, mais qu’on voit mal devenir une vedette du CH. Il demeure néanmoins le plus beau potentiel parmi les joueurs repêchés par le CH au second tour lors des 10 dernières années.