Le Canada victime d’une surprise historique contre l’Allemagne

Drama
Embed from Getty Images

Avant le match de vendredi matin, il y avait une statistique impressionnante qui n’avait pourtant pas fait le tour parce qu’elle n’était pas aussi surprenante qu’impressionnante. Le Canada n’avait jamais perdu contre l’Allemagne aux Olympiques en 15 affrontements. Cette séquence s’est terminée dans un résultat choc en demi-finale alors que l’Allemagne a battu le Canada 4-3.

C’est la troisième surprise consécutive pour les Allemands dans ce tournoi olympique alors qu’ils avaient battu la Suisse et la Suède pour se rendre à cette partie. La différence c’est qu’ils avaient eu besoin de la prolongation pour le faire. Ils espéreront continuer cette séquence contre la Russie en finale tandis que le Canada voudra sa revanche contre la République tchèque pour la médaille de bronze samedi matin à 7h10.

Les problèmes ont commencé assez rapidement pour les Canadiens alors que leur deuxième avantage numérique du match a été annulé par une punition de Brandon Kozun. Rene Bourque a été puni sur la même séquence pour une violation au cercle de mise au jeu, ce qui a donné un 4 contre 3 et éventuellement, un 5 contre 3 aux Allemands. C’est dans cette situation que l’Allemagne a ouvert la marque en première période.

Ce but mettait fin à une séquence d’invincibilité de 257 minutes pour Kevin Poulin en compétition internationale. Le gardien québécois n’aura pas les meilleures statistiques dans cette partie, mais alors que le Canada effectuait une remontée, il a gardé les siens dans le match avec un vol du bloqueur contre Patrick Reimer en plus d’arrêter un lancer de punition.

L’Allemagne a doublé son avance en début de deuxième grâce à un bon jeu de passes entre Hager et Plachta. Le plus beau but allemand est venu quelques minutes plus tard gracieuseté de Frank Mauer, mais le Canada a finalement répliqué sur l’avantage numérique quelques instants plus tard. C’est Gilbert Brule qui a marqué ce but, mais il n’a pas fini la période parce qu’il s’est fait expulser pour un plaquage dangereux en zone neutre. Entre son but et son plaquage, l’Allemagne avait repris son avantage de trois buts.

En début de troisième, Mat Robinson a redonné espoir aux Canadiens via un bel échange avec nul autre que Christian Thomas pour faire 4-2. C’est moins d’une minute plus tard que Kevin Poulin a arrêté le tir de pénalité et ça a donné un second souffle aux siens puisque Derek Roy a ramené tout le monde à un but avec une séquence quelque peu chanceuce sur l’avantage numérique. C’était toutefois trop peu, trop tard pour le Canada qui a maintenu un avantage de 15-1 aux tirs au but pendant le dernier engagement.

Les buts du match

L’expulsion de Gilbert Brule