Le 2e match de la série Canucks-Flames a donné de la job au département de la sécurité des joueurs

Flames

[oboxads]

On a eu droit à un 2e match assez physique entre les Canucks et les Flames. Les Nucks ont égalé la série 1-1 et pas moins de 2 défenseurs de Calgary (Russell et Engelland) ont fait ou font face à des possibles suspensions pour le 3e match de la série.

Si l’on y va en ordre chronologique, il faut commencer avec l’incident de Kris Russell contre Nick Bonino. Pendant le but de Chris Higgins qui doublait l’avance des Canucks en première période, Russell a appliqué un double-échec derrière la tête de Bonino. Ça ressemblait un peu au geste de Dustin Byfuglien qui lui avait valu une suspension de 4 matchs plus tôt cette saison.

Toutefois, en regardant tous les angles disponibles pour réviser le jeu, la ligue a décidé que ce coup a été causé par Nick Bonino. Il aurait fait perdre l’équilibre à Russell, ce qui aurait causé la mise en échec. Les Flames devraient donc pouvoir compter sur leur défenseur qui a 2 buts en 2 matchs pour le 3e affrontement de cette série.

Par contre, on ne peut pas nécessairement dire la même chose pour Deryk Engelland. Ce dernier a reçu un instigateur dans les 5 dernières minutes du match, ce qui lui vaudrait une suspension automatique d’un match en plus de coûter 10 000$ à Bob Hartley. La LNH a toutefois l’option de ne pas appliquer cette suspension automatique ou cette amende.

Engelland a mérité cet instigateur dans une bagarre impliquant 9 joueurs à 1:17 de la fin du match. Le défenseur a amassé 3 expulsions de partie en plus de son instigateur dans cette mêlée. Par contre, comme ils ne sont pas tous dans la même catégorie de punitions, il ne recevra pas la suspension automatique qui vient avec deux expulsions de partie pour la même catégorie d’offense.

Ceci étant dit, Stajan, Ferland, Bollig, Engelland, Dorsett, Richardson et Hamhuis ont tous reçu des expulsions de match dans cette mêlée, ce qui veut dire qu’ils pourraient être suspendus s’ils reçoivent une autre punition du genre pendant les séries.

Le département de la sécurité des joueurs devra prendre une décision dans ce dossier et c’est bon de noter que Bob Hartley avait retiré son gardien partant, Jonas Hiller, quelques minutes avant cette bagarre. En rétrospective, c’est un geste qui pourrait faire croire à la ligue que le tout était prémédité et que le coach voulait protéger son gardien, ce qui nuirait à la défense d’Engelland et de Hartley.

Geste de Russell

Comparaison avec Byfuglien

Mêlée de fin de match