L’avant-match de Canada-Suède pour l’or

Drama

Dimanche matin, le Canada et la Suède s’affronteront pour la médaille d’or olympique. On devrait avoir un bon match entre les deux équipes qui sont celles qui jouent le mieux depuis le début du tournoi.

Le Canada a eu la chienne avec quelques matchs serrés, mais l’équipe de Mike Babcock n’a jamais tiré de l’arrière dans le tournoi. Pendant ce temps, les Suédois ont perdu plusieurs bons joueurs alors qu’Henrik Sedin et Henrik Zetterberg ont dû déclarer forfait pour le tournoi. Par contre, ils restent les seuls à ne pas avoir eu besoin de la prolongation pour rester parfait.

Regardons donc comment ces 2 équipes se comparent avant la finale pour la médaille d’or.

Attaquants

Attaquants

Le tableau ci-dessus nous dresse le portrait des attaquants des 2 équipes en les plaçant selon le nombre de lancers au but qu’ils ont par rapport à leur temps de glace par match depuis le début des jeux.

Comme on peut le voir, chaque équipe a son tireur d’élite ; Jeff Carter pour le Canada et Alex Steen pour la Suède. On voit également les deux équipes distribuent le temps de glace à peu près de la même façon à une exception près. Le premier trio de la Suède (Backstrom-Sedin-Eriksson) joue plus que n’importe quel trio du Canada.

Ce trio est clairement la clé du succès pour les Suédois et si la défensive du Canada est capable de le contenir et de limiter Steen, ça causerait énormément de problèmes à l’adversaire.

Défenseurs

Défenseurs

Ce n’est pas compliqué, c’est là que le match va se jouer. La force des deux équipes se retrouve à leur ligne bleue. Les noms que l’on voit sur le graphique nous confirment qu’on a là la crème de ligue (et Henrik Tallinder).

Ce graphique est également un rappel qu’Erik Karlsson est la pièce maîtresse de l’avantage numérique des Suédois qui marche à plein régime depuis le début de ces jeux. Le désavantage numérique du Canada devra certainement faire attention au défenseur qui n’hésite pas à lancer quand il en a la chance.

Pour ce qui est du temps de glace, il est intéressant de noter qu’Oliver Ekman-Larsson n’a pas joué une seconde en demi-finale alors que la Suède a préféré utiliser un alignement ressemblant à la LNH, tout comme le Canada d’ailleurs.

Gardiens

Gardiens

Les deux gardiens présents demain ont conservé une moyenne d’arrêts de plus de 95%. Derrière les défenseurs élites qu’alignent leur pays, ils ont dominé le tournoi et devraient continuer leurs bonnes performances.

Bref, on aura droit à un match entre les deux meilleures équipes en finale et c’est exactement comme ça que ça devrait être. Ça va valoir la peine de mettre le cadran dimanche matin!