L’Association canadienne de ski acrobatique refuse de laisser Mikaël Kingsbury piloter sur le circuit Gilles-Villeneuve

Drama
Crédit photo - Capture d'écran Instagram

On sait que Mikaël Kingsbury est le roi des bosses. Le champion olympique domine la scène du ski acrobatique depuis plusieurs années. Tel qu’il l’a mentionné au Kevin Raphael Show il y a deux semaines, sa deuxième passion après le ski, c’est la course automobile. Il avait même affirmé que s’il n’était pas skieur, il serait peut-être devenu un pilote de course. Après tout, il possède deux qualités importantes en course automobile: sa soif de vitesse et sa petite taille.

Mikaël Kingsbury – Entrevue PyeongChang

Cette semaine, on reçoit la royauté du ski, King Mik, 👑Mikaël Kingsbury👑! On jase de tous ses records 🏆, de son échange avec Usain Bolt 🍾 et de la toune Highway to Hell 🎸… Manquez pas ça!

Posted by Le Kevin Raphael Show on Sunday, May 20, 2018

Kingsbury assistera d’ailleurs au Grand Prix du Canada la semaine prochaine. On lui a même offert de piloter une voiture sur le circuit Gilles-Villeneuve, dans le cadre de la série de monoplace Formule 1600.

 

Son association lui dit non

Le skieur était certainement emballer par l’idée de conduire un bolide sur le circuit montréalais où les meilleurs pilotes de la planète seront rassemblés la fin de semaine prochaine. Il ne pourra toutefois pas réaliser ce rêve, puisqu’il a confié au Journal de Montréal que l’Association canadienne de ski acrobatique lui a refusé ce projet.

Mikaël Kingsbury affirme comprendre cette décision. Il reconnaît que la course automobile est un sport dangereux et qu’il s’exposerait à une blessure qui pourrait miner sa carrière.

 

Via Louis Butcher, Journal de Montréal