L’ancien des Capitals John Erskine l’a échappé belle au Centre Bell jeudi dernier

Canadiens Drama
john erskine - capitals - credit: 25stanley
john erskine - capitals - credit: 25stanley

Je suis sur le tard avec cette histoire, mais puisque les potins font fureur sur le blogue cette semaine, allons-y gaiement à propos de l’ancien joueur des Capitals de Washington John Erskine.

L’Ontarien de 35 ans a raté toute la saison 2014-2015 à cause d’une blessure au cou. Son contrat a pris fin et il n’a pas été capable de se retrouver du boulot. À l’occasion du match de jeudi dernier entre les Canadiens et les Capitals, Erskine est venu à Montréal afin d’encourager ses anciens coéquipiers. Avant le match, il en a profité pour aller manger un bon gros steak au restaurant la Queue de cheval avec des bros. Comme en témoignent les messages qu’il a ajoutés sur ses photos Instagram, il s’ennuie de la game.

Screen shot 2015-12-07 at 10.41.21 PM
Screen shot 2015-12-04 at 6.05.11 PM

Généralement, lorsqu’on est émotif et qu’on s’ennuie, une bonne façon de se remonter le moral est de prendre quelques verres. Le danger de cela est de commettre un débordement. Jeudi pendant le match, j’ai reçu un premier message d’un puck-junkie qui jurait avoir vu Erskine se faire sortir du Centre Bell. Vendredi soir, j’ai reçu un email plus détaillé concernant l’ancien joueur des Caps.

« Un petit scoop pour vous. J’étais au Centre Bell avec ma femme dans les rouges. José Théodore était au match dans la même rangée que moi; assis à ma gauche. Quatre rangées plus bas, juste devant moi, il y avait John Erskine, ancien défenseur des Caps (oui, je sais je regarde beaucoup de hockey pour reconnaitre un 7e D).

Bref, notre ami Erskine était VRAIMENT VRAIMENT SAOUL. J’ai demandé à Theo si c’était bien lui. Même lui n’était pas sur, il l’a finalement reconnu pour me le confirmer. Erskine était vraiment déplacé (il a même fait un commentaire à ma femme à propos de son apparence physique) et la sécurité a fini par le sortir.

Les agents de sécurité ne l’ont pas reconnu, mais Erskin a crié à Théo de venir l’aider. Il s’est levé et tout le monde est resté surpris de voir Théo lier à un gros tata trop saoul. Erskin n’est jamais revenu dans son siège, mais plus tard un de ses chums est revenu dans la rangée avec deux sacs pleins de cadeaux. En passant, Théo est super sympathique. »

Ce que je retiens de cette histoire. Ça doit vraiment être difficile pour un joueur de hockey d’être forcé d’arrêter de jouer à cause d’une blessure. Erskine est trois fois papa, donc c’est clair que son passage à Montréal était pour lui donner un break de l’intense vie de jeune famille. Il l’a échappé. Boire c’est comme pratiquer un sport; si tu prends un break, tu ne peux pas recommencer aussi fort que par le passé. Enfin, John Erksine doit être un bon gars dans la vie de tous les jours pour avoir des chums qui viennent s’excuser à sa place et réparer les pots cassés.

Je profite donc de cette histoire pour vous faire la morale qu’avec le temps des fêtes qui approche faîtes attention pour ne pas vous saouler trop vite lors de vos partys et de passer pour un tata. Mon truc: boire du Perrier entre deux consommations.