L’absence de Jonathan Quick se prolonge

Drama

Hier soir, les Kings ont perdu 3-2 contre les Rangers dans un match qu’ils ont dominé 38-17 au chapitre des tirs au but. C’est le genre de match qui te fait prier pour un gardien partant et c’est certainement le cas des fans des Kings, qui attendent toujours le retour de Jonathan Quick après que celui-ci se soit blessé lors du 1er match de la saison.

Malheureusement pour ces partisans, Dean Lombardi n’avait pas des bonnes nouvelles mardi après-midi. Même si le milieu du mois de février avait été avancé comme possible cible de retour pour le gardien américain, le DG a déclaré qu’il ne sera pas de retour avant le début du mois de mars. Encore là, il s’agit du scénario le plus optimiste présentement.

C’est ainsi parce que Jonathan Quick n’a même pas recommencé à patiner. Même quand il sera de retour sur la glace, Lombardi a noté qu’il y a une grosse différence pour une blessure à l’aine entre patiner un peu pour tester le tout et faire face à des lancers.

On est donc loin du retour du sauveur à Los Angeles. En son absence, Peter Budaj n’a pas mal fait avec un % d’arrêts de 91,6% (ce qui est exactement la moyenne en carrière de Quick dans la LNH), mais le problème est derrière lui. C’est Jeff Zatkoff qui a fait face aux Rangers et cette sortie n’a pas aidé son % d’arrêts de 88,1% cette saison. Les Kings doivent trouver une solution à ce niveau et la possibilité de le soumettre au ballottage pour rappeler Jack Campbell, qui vient d’être nommé au match des étoiles de la AHL, a été explorée.

Ce n’est pas la solution parfaite, mais avec le retard de 3 points que les Kings accusent présentement sur la dernière place donnant accès aux séries, l’absence de Jonathan Quick est loin d’être idéale. Ils tentent de rester dans la course en son absence, mais la question est maintenant de savoir s’il sera de retour à temps.

Via Puck Daddy