La situation des Penguins est plus précaire que tu pourrais le croire

Embed from Getty Images

Le bon début de saison des Golden Knights est l’histoire de la LNH cette année et c’est facile de comprendre pourquoi, mais ça fait en sorte que d’autres histoires reçoivent moins d’attention que normalement. Le retour « en force » de l’Avalanche en fait partie, mais c’est probablement la situation des Penguins qui passent le plus sous le radar grâce aux Knights.

Lorsqu’on regarde le classement, on voit que les champions en titre de la Coupe Stanley occupent la dernière position donnant accès aux séries dans l’Est, mais la situation en tant que telle est plus compliquée. Ils n’ont qu’un point d’avance sur les Hurricanes, qui n’ont trois matchs en main et l’on retrouve les Flyers ainsi que les Islanders avec le même nombre de points. C’est donc dire que lorsqu’on regarde le % de points, les Penguins sont au dernier rang de leur division.

Ça se complique encore plus lorsqu’on regarde plus loin que les points au classement. Un tableau publié par Dimitri Filipovic sur Twitter lundi le démontre très bien alors que l’on retrouve les Penguins au 30e rang entre les Coyotes et les Sabres dans une statistique qui indique pourtant bien la performance d’une équipe; le différentiel de buts à 5 contre 5. Les Penguins sont à -37 de ce côté, soit seulement 5 buts devant les Coyotes et 15 derrière les Sabres. Ce sont deux autres équipes de l’Atlantique qui complètent le top 5 de médiocrité (les Sénateurs et les Wings).

Bref, ce n’est pas une compagnie que les Penguins veulent tenir et ça montre la nature de leurs problèmes cette année. Pour l’instant, c’est sauvé par une fiche incroyable en prolongation et des bonnes unités spéciales, mais si l’un de ces deux aspects fait défaut en deuxième moitié de saison, l’équipe pourrait planter assez rapidement au classement dans une division extrêmement relevée. On le voit déjà alors que hier soir, ils ont gagné deux matchs en ligne pour la première fois depuis le début du mois de décembre.

Au moins, les Penguins peuvent se consoler en pointant vers l’une des raisons évidentes de leur problème; leurs gardiens de but. Ceux-ci ont conservé un % d’arrêts de 90,19% à 5 contre 5 cette saison. C’est la pire marque dans la LNH et ça explique pourquoi aucune formation n’a accordé plus de buts qu’eux cette année. Casey DeSmith et Antti Niemi ont contribué à ce problème et ils ne sont plus dans leur formation, ce qui est une bonne chose, mais Matt Murray devra faire mieux que son 90,3% sans quoi l’équipe pourrait vraiment se retrouver en dehors de la course aux séries. Présentement, l’Athlétique ne leur donne que 55% de chances d’y participer…