Christophe Perreault

La Russie a eu besoin d’une prolongation pour gagner l’or contre l’Allemagne

Drama
Embed from Getty Images

Depuis le début du tournoi et particulièrement après la défaite canadienne contre l’Allemagne en demi-finale, on s’attendait à une victoire russe facile dans le match de la médaille d’or. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas ce qu’on a eu alors que le match finale des Jeux de 2018 a nécessité une prolongation. C’est en avantage numérique que Kirill Kaprizov a donné la médaille d’or aux siens dans un match de 4-3.

C’est Nikita Gusev qui a forcé la tenue de cette prolongation avec un but alors qu’il ne restait que 56 secondes au temps réglementaire. Les Russes étaient alors en désavantage numérique, mais avec leur gardien au banc pour faire 5 contre 5. Gusev a d’ailleurs été nommé meilleur attaquant du tournoi.

Les Allemands ont envoyé leur message assez tôt dans ce match puisque la Russie n’a ouvert la marque que lors de la toute fin du premier engagement. En fait, il ne restait que 0,5 secondes au tableau lorsque Slava Voynov, qui était au tournoi à cause de son comportement répugnant lors de son séjour dans la LNH, a ouvert la marque. Voynov a aussi été nommé comme meilleur défenseur du tournoi. L’Allemagne a égalé le score avec le seul but de la période médiane lorsqu’une rondelle a glissé derrière le gardien russe.

C’est en troisième période que le match est devenu excitant. Nikita Gusev a redonné l’avance aux siens alors qu’il restait moins de 7 minutes, mais 10 secondes plus tard, Dominik Kahun a ramené tout le monde à égalité. C’est Jonas Muller qui a donné la première avance à l’Allemagne un peu plus de 3 minutes plus tard, mais elle ne s’est pas conservée jusqu’à la fin de la rencontre. C’est n’est pas parce que le gardien Aus Den Birken n’a pas essayé, lui qui a récolté 26 arrêts en plus du titre de meilleur gardien du tournoi.

Les buts du match