La production des jeunes des Maple Leafs est incroyable

Drama

On savait à quel point les jeunes des Maple Leafs étaient talentueux. Par contre, on ne croyait pas qu’ils allaient éclore aussi rapidement. Le club torontois peut grandement remercier ses recrues, puisqu’elles permettent à la direction du club et surtout aux fans d’espérer à une participation aux séries éliminatoires au milieu du mois d’avril.

Depuis le début de la saison, Matthews, Nylander, Marner, Zaitsev et compagnie ont récolté 145 points. Encore mieux, ils ont participé à 91 des 112 buts des Leafs durant la campagne. Bien évidemment, le #34 est en tête de liste, puisqu’il a amassé 34 points en 37 parties.

Matthews et Nylander ont cumulé à eux deux 26 points avec l’avantage d’un homme. Les Leafs ont le 10e meilleur avantage numérique cette saison, avec une efficacité de 20.3%. Si l’on compare à l’année dernière, Toronto occupait le 29e rang dans ce domaine de jeu avec un taux de réussite de 15.4%. Le meilleur pointeur sur l’attaque à 5 était Nazem Kadri en récoltant 14 points. Nylander en a déjà 15. En fin de compte, Toronto a la 5e meilleur attaque cette année dans la LNH en marquant en moyenne 3.03 buts par match. La dernière fois que la franchise a connu une campagne aussi prolifique offensivement, il faut remonter à la saison du lock-out en 2012-2013.

Même les défenseurs produisent. Gardiner a 20 points en 37 matchs, Reilly en a 17 alors que Zaitsev en a 15. L’année passée, le premier cité a récolté durant toute la saison 31 points, le second 36 alors que le troisième n’était même pas avec l’équipe. La seule chose qu’il va falloir améliorer est la fiabilité, surtout quand il s’agit de préserver une avance. Ce sont encore tous de très jeunes joueurs -pour la plupart- et il est arrivé beaucoup trop de fois qu’ils gâchent un avantage de deux, voir de trois buts. On l’a vu lors de la Classique du Centenaire et à Washington hier, même si le dénouement a été plus heureux dans le premier cas.

Les Leafs ont une fiche de 17-12-8 et sont au 4e rang dans l’Atlantique présentement. Ils ne sont qu’à 2 petits points des Bruins de Boston, qui occupent le 3e rang dans la section. Je ne sais pas si Lou Lamoriello et toute la direction de Toronto espéraient une aussi bonne saison, mais les recrues ont littéralement changé l’identité de cette équipe.