La performance de Cam Atkinson en fusillade permet aux États-Unis de battre le Canada

Embed from Getty Images

Pour la première fois depuis 2012, les États-Unis ont vaincu le Canada lors du championnat mondial. Comme ça avait été le cas à l’époque, les Américains ont eu besoin du temps supplémentaire pour obtenir cette victoire. Au lieu de voir Jack Johnson marquer le but gagnant en prolongation, c’est Cam Atkinson qui a été le héros en fusillade grâce à deux buts en deux tentatives en route vers un gain de 5-4.

Il est le seul joueur à avoir déjoué la vigilance de Darcy Kuemper pendant cette séance de tirs au but, mais Keith Kinkaid a été encore plus solide de l’autre côté en stoppant cinq des six tentatives canadiennes. Il faut dire que Connor McDavid a été puni en fin de prolongation, ce qui faisait en sorte qu’il n’était pas éligible pour la fusillade. McDavid avait quand même récolté une passe primaire sur le but qui a forcé ce temps supplémentaire.

Les Américains ont quand même eu besoin d’un grosse performance de Kinkaid pour briser cette mauvaise séquence (36 arrêts avant la fusillade), mais ce n’est pas vraiment surprenant de les voir battre le Canada cette année. Ils utilisaient habituellement ce tournoi pour donner de l’expérience internationale à leurs jeunes joueurs, mais pour ce tournoi, les gros canons sont venus (Gaudreau, Kane, Atkinson, Larkin et Kreider par exemple), ce qui leur donne plus de force de frappe que d’habitude. Ils ont quand même des jeunes comme Quinn Hughes, Tage Thompson, Sonny Milano, Alex DeBrincat et Neal Pionk, donc ce n’est pas une philosophie abandonnée. Ils sont juste mieux entourés.

Les deux buts de Cam Atkinson en fusillade