La LNH voudrait limiter le repêchage des joueurs de 18 ans à la première ronde

La semaine dernière, Elliotte Friedman et John Shannon nous avaient pris par surprise en disant que la LNH envisageait la possibilité de monter l’âge d’admissibilité du repêchage de 18 à 19 ans. Samedi, Friedman a révélé quelques détails supplémentaires par rapport à cette possibilité et ça a un peu plus de sens.

L’idée serait de garder l’âge d’admissibilité à 18 ans pour la première ronde, mais de la monter à 19 ans pour les rondes suivantes. Ainsi, les recruteurs auraient plus de temps pour évaluer les joueurs plus incertains et ils pourraient faire de meilleurs choix. Ce serait aussi avantageux pour les circuits juniors et universitaires, qui n’auraient pas à travailler avec les organisations professionnelles pour la gestion de leurs meilleurs joueurs.

Bien évidemment, les grands perdants seraient les joueurs (particulièrement les espoirs classés vers la fin de la 1ère ronde qui pourraient avoir le cœur brisé le vendredi soir), mais ce serait un peu moins ridicule que ce qu’on croyait au départ puisque ça ne bloquerait pas les joueurs qui sont prêts à faire le saut. Après tout, c’est très rare de voir des gars de 18 ans faire la transition dans la LNH après avoir été repêché en 2e ronde. Daniel Sprong est une exception et non la règle.

C’est dommage pour les jeunes, mais dans les négociations entre la ligue et les joueurs, ce sont souvent eux qui écopent. Au moins, si ça ne leur coûte pas de match, ce n’est pas si pire. Ceci étant dit, la ligue semble être sur le point de compliquer une autre chose qui n’est pas obligée de l’être…