IMFC : La fin pour Capitaine Arnaud?

Avec les récentes acquisitions au sein de la formation de l’Impact de Montréal, tout porte à croire que les jours dans l’uniforme bleu-blanc-noir sont comptés pour Davy Arnaud. Le capitaine du IMFC en est à sa deuxième saison avec le club. En 45 matchs, il a récolté cinq buts et cinq passes décisives. Il a de plus dirigé le ballon 48 fois vers le filet adverse. Il a joué pas moins de 3745 minutes dans l’uniforme du onze montréalais.

Sa contribution offensive ne semble pas être à point cette saison. Il ne semble pas être en mesure de récolter des buts sur une base quotidienne. Ennuyé par les blessures, il n’a jamais semblé véritablement prendre son envol. Une chose est certaine, son éthique de travail et son effort sont de loin ses deux plus belles qualités. Il se donne corps et âme pour le club et malgré les ratés, il ne semble pas démontrer un manque d’effort. Il est un joueur assez physique qui couvre beaucoup de terrain.

Un changement pas très productif

Sous le règne de Jesse Marsch, Davy Arnaud semblait être le joueur parfait. Marsch préconisait un style de jeu plus américanisé où l’effort et l’éthique de travail prône sur le talent. Ce n’est pas pour rien que Marsch en avait fait son capitaine et du même coup, le premier capitaine de l’histoire de l’Impact de Montréal. Il était utilisé à toutes les sauces lorsque Marsch était l’entraîneur.

Cette saison, il est moins utilisé en raison d’une commotion cérébrale. D’ailleurs, je ne suis même pas convaincu qu’elle complètement partie. Les symptômes d’une commotion cérébrale peuvent disparaître et refaire surface à tous moments. C’est ce qui me fait croire qu’il est peut-être rendu un joueur trop fragile.

Si on se souvient bien, à l’arrivée de Marco Schällibaum, une controverse sur son statut de capitaine avait été soulevée. Schällibaum n’avait pas confirmé que Arnaud allait demeurer capitaine du IMFC. Il ne semblait pas être le « fit idéal » au yeux du nouvel entraîneur. Après le camp d’entraînement, il avait décidé qu’il demeurerait en poste. Je suis persuadé que son leadership a quelque chose à voir la-dedans.

Un arrivé, un départ?

L’arrivée de Bernardello vient confirmer mes doutes. Le nouveau milieu de terrain semble être le déclenchement « du début de la fin » pour le capitaine. Son contrat tombe à échéance à la fin de la présente saison, et selon les sources, aucunes négociations n’ont été entamées et il n’y en aurait pas à l’horizon. Hernan Bernardello, un milieu de terrain défensif, “fittera” mieux dans le style de jeu du onze montréalais. Il permettra à Patrice Bernier d’obtenir un poste plus offensif, ce qui me fait croire qu’il prendra la place de Davy Arnaud. De plus, Bernier est mon candidat pour le poste de capitaine s’il advienne que Arnaud quitte dans l’entre-saison.

Souvenir : Revoyez le premier but du IMFC en MLS. Devinez qui a marqué ce but?