La direction d’Équipe Canada ne voulait pas « aller à la garderie »

Drama
Crédit photo - Hockey Canada / Twitter

Les joueurs qui forment l’alignement d’Équipe Canada en vue des Jeux olympiques de Pyeongchang sont loin d’être de vertes recrues. Le représentant de la formation canadienne le plus jeune est âgé de 25 ans.

C’est un choix pleinement volontaire que les dirigeants de l’équipe ont pris pour le tournoi olympique cette année.

« Je pense que quand tu y vas avec des joueurs trop jeunes, tu ne sais pas comment ils vont apprécier ce qu’ils peuvent faire. Ils [les joueurs sélectionnés] sont rendus à un certain âge. C’est la dernière chance que certains vont avoir de faire quelque chose dans leur carrière. Tu sais qu’ils vont laisser tout. »

« On n’avait pas le temps d’aller à la garderie pour s’assurer que tous nos jeunes soient prêts à jouer. On voulait qu’ils soient capables de le faire eux-mêmes. »

– Martin Brodeur

Le directeur général d’Équipe Canada, Sean Burke, ainsi que son adjoint Martin Brodeur ont « monté » une formation composée de nombreux vétérans. Évidemment, l’exclusion des joueurs de la Ligue nationale de hockey est venue changer les plans.

Les deux hommes se connaissent depuis longtemps. Lorsque l’ex-gardien de la LNH a été sélectionné par les Devils du New Jersey en 1990, Burke a agi en tant que mentor pour Brodeur. Les deux individus s’entendent donc très bien ensemble.

Cela dit, l’alignement permet de croire aux chances du Canada de revenir au pays avec une médaille en hockey masculin.

Ce sera intéressant de voir si le Canada sera en mesure de défendre son titre olympique. Équipe Canada disputera son premier match au tournoi olympique le 15 février prochain. La Suisse sera son adversaire au moment de son entrée en scène.

Via ICI Radio-Canada