Kessel n’a pas été le seul joueur américain à se moquer des États-Unis sur Twitter

Drama

Peu après la défaite des États-Unis contre le Canada, Phil Kessel s’est moqué de l’équipe américaine qui l’a snobé avec un tweet qui a immédiatement fait réagir. L’attaquant des Penguins n’est toutefois pas le seul joueur du programme américain qui s’est moqué de cette performance sur Twitter mardi soir.

En fait, le premier a été un défenseur de l’équipe américaine de hockey sur luge. Josh Pauls a aussi été le plus direct sur les médias sociaux. Il a écrit qu’il était content d’être né sans jambe parce que le programme américain de hockey sur luge a une bien meilleure feuille de route que celle qui joue debout. Bien évidemment, le tweet est rapidement devenu viral et Pauls s’est amusé à répondre à ceux qui l’ont critiqué pour son manque de respect envers USA Hockey.

Une autre joueuse américaine s’est moquée des hommes pour leur manque de succès au cours des dernières années. Brianne McLaughlin, qui était sur les équipes américaines des Olympiques de Vancouver et Sotchi, a publié une photo d’une victoire américaine au championnat du monde féminin sur Twitter. Elle a écrit meilleure chance la prochaine fois avant de dire qu’elle plaisantait et que c’était toujours plaisant de les voir jouer.

Le fait que le ridicule de la part de joueurs de USA Hockey soit aussi public montre à quel point cette formation a déçu. Ça pourrait finalement forcer les dirigeants à changer de philosophie et à s’adapter au hockey d’aujourd’hui au lieu de laisser des gars comme Faulk, Shattenkirk, Kessel, Johnson et Okposo à la maison.

Après tout, même si la direction peut critiquer le fait que ces blagues soient publiques, elle ne peut pas dire que ce qu’ils ont écrit est faux. Les Américains n’ont pas gagné l’or aux Olympiques depuis le Miracle de 1980 et ils n’ont que 2 podiums depuis ce temps-là (l’argent à Salt Lake et Vancouver).

Leur victoire à la Coupe du monde de 1996 était la conquête sur laquelle ils se rabattaient, mais après l’échec lamentable de 2016 avec une équipe basée sur celle qui a gagné il y a 20 ans, ce gain semble soudainement moins apaisant. Aussi désagréable que ça puisse être, ce chialage public est nécessaire pour que USA Hockey règle finalement ses problèmes au lieu de blâmer cet autre échec sur la présence de l’Amérique du Nord.

Les messages de McLaughlin et Pauls sur Twitter

Pauls

McLaughlin