Jour 3 // Les Canadiens à surveiller

Drama
Embed from Getty Images

Le Canada s’est inscrit au tableau des médailles lors de la deuxième journée d’activités, mais il manque encore une médaille d’or. Heureusement, lors de la troisième journée, les Canadiens auront deux bonnes chances de s’inscrire dans cette colonne via les bosses et le patinage artistique. Le snowboard offre aussi quelques chances de podium.

Mikaël Kingsbury, Philippe Marquis et Marc-Antoine Gagnon

Ski acrobatique masculin, bosses
Qualification à 5h30 et finale à 7h le lundi 12 février sur CBC et Radio-Canada

On a ici trois histoires assez différentes. Marc-Antoine Gagnon est le seul du groupe qui devra passer par les qualifications, mais comme il était le premier à manquer la coupure lors de la première vague, il devrait être en mesure de passer à la prochaine étape sans trop de problèmes. Pour ce qui est de Philippe Marquis, il est l’une des plus belles histoires du début des Olympiques avec son passage en première finale malgré sa blessure. S’il parvenait à monter sur le podium, ce serait un exploit incroyable. On espère certainement qu’il y rejoindra Kingsbury, le grand favori de cet événement.

Patrick Chan, Gabrielle Daleman, Tessa Virtue et Scott Moir

Patinage artistique, compétition par équipe
Programme libre masculin à 20h le dimanche 11 février sur CBC et Radio-Canada
Programme libre féminin à 21h10 le dimanche 11 février sur CBC et Radio-Canada
Programme libre de danse à 22h20 le dimanche 11 février sur CBC et Radio-Canada

C’est l’autre compétition où le Canada a des bonnes chances de médaille d’or puisque l’équipe mène après cinq des huit épreuves. L’équipe a six points d’avance sur la Russie et ça monte à dix points lorsqu’on compare avec l’Italie en quatrième place. À moins d’une catastrophe, le Canada sera donc sur le podium dans cette compétition et ces compétiteurs vont tout faire pour mener l’épreuve du début à la fin.

John Morris et Kaitlyn Lawes

Curling, double mixte
Demi-finale contre la Norvège le dimanche 11 février à 19h05

Le duo canadien jouera afin d’assurer une médaille et lorsqu’on regarde leur performance dans le tournoi à la ronde, il n’y a pas de doute qu’ils la méritent. Ils sont sur une séquence de six victoires consécutives pendant laquelle ils ont maintenu un avantage de 46-17 aux points. La paire aura quand même un bon défi en demi-finale puisqu’ils affrontent le seul pays qui les a battu au cours du tournoi à la ronde; la Norvège dans un match de 9-6 en ouverture de tournoi.

Spencer O’Brien, Laurie Blouin, Brooke Voigt

Snowboard féminin, slopestyle
MAJ – À cause du vent la finale a lieu à 21h15 le dimanche 11 février sur CBC, TSN, Radio-Canada et RDS

Après la qualification annulée d’hier, toutes les compétitrices ont passé en finale. Ça va créer une drôle de finale avec 27 athlètes, mais ça a permis à Laurie Blouin d’avoir une journée de plus pour se remettre de sa blessure de l’entraînement. À cause de cette blessure, elle créerait une surprise en se rendant sur le podium. Spencer O’Brien est l’autre qui tentera de s’insérer dans cette discussion de médailles.

Avec ce changement, les riders auront droit à 2 deux descentes chaque au lieu de 3.

Kimberley McRae, Alex Gough et Brooke Apshkrum

Luge féminine
Deux premières descentes dès 5h50 le lundi 12 février sur Sportsnet One et Radio-Canada

Gough est la meilleure chance canadienne dans cette compétition avec deux médailles de bronze aux championnats mondiaux en carrière. Elle n’est pas la favorite pour faire sa place dans les médailles, mais elle pourrait s’insérer dans la discussion si l’une des favorites fait une erreur de trop. McRae a également une petite chance de faire parler d’elle.

Valérie Grenier et Candace Crawford

Ski alpin féminin, slalom géant
MAJ – Épreuve reportée à cause du vent. Date de reprise non défini.
Première descente à 20h15 et deuxième descente à 23h45 le dimanche 11 février sur CBC, Sporsnet et Radio-Canada

On parle de deux skieuses qui ont très peu de chances de se retrouver avec une médaille au cou, mais Valérie Grenier sera une athlète à surveiller au cours des prochaines années puisqu’elle n’a que 21 ans et qu’elle pourrait s’illustrer en 2022.

Josie Morrison, Kali Christ et Brianne Tutt

Patinage de vitesse longue piste féminin, 1500 mètres
Course pour les médailles à 7h30 le lundi 12 février sur CBC et Radio-Canada

Comme Ivanie Blondin se concentre plus sur le 5000 mètres, le Canada n’a pas beaucoup de chances de podium dans cette compétition. Brianne Tutt est probablement celle qui a le plus de chances de le faire, mais on parlerait quand même d’une énorme surprise.

Julia Ransom, Rosanna Crawford, Emma Lunder et Megan Tandy

Biathlon féminin, poursuite de 10 km
Course pour les médailles le lundi 12 février à 5h10 sur CBC, Sportsnet et Radio-Canada

C’est une autre compétition où ce sera difficile pour le Canada de faire sa place parmi les meilleures au monde. Crawford et Ransom devraient lutter pour la meilleure position canadienne.

Nathan Smith

Biathlon masculin, poursuite de 12,5 km
Course pour les médailles le lundi 12 février à 7h sur CBC, Sportsnet et Radio-Canada

Le Canadien n’est malheureusement pas parmi les favoris pour cette compétition, mais il est le seul du pays à avoir fait sa place dans cette course où il tentera de faire mieux que sa 44e place dans la première épreuve.

Taylor Henrich

Saut à ski féminin, tremplin normal
Première ronde à 7h50 et finale à 8h35 le lundi 12 février sur CBC et RDS2

Henrich a la capacité de causer une surprise en suivant les meilleures du sport, mais c’est exactement ce que ce serait; une surprise.

Mercedes Nicoll, Elizabeth Hosking et Calynn Irwin

Snowboard féminin, demi-lune
Qualifications à 23h30 le dimanche 11 février sur CBC, TSN, Radio-Canada et RDS

La demi-lune n’est pas nécessairement la force du Canada en snowboard, mais c’est un sport qui a tendance à être à haute variance, donc on ne sait jamais.