Jon Jones et Brock Lesnar testés positifs avec la même substance

Drama

Jon Jones et Brock Lesnar ont contrôlé positifs à des tests antidopage au cours des dernières semaines. Dans le cas du premier combattant, cela l’a empêché de monter dans l’octogone lors de l’UFC 200 tandis que le deuxième combattant, lui, a pu se battre pour la victoire.

La Commission athlétique du Nevada (NSAC) a rendu publics les substances pour lesquelles le duel Jon « Bones » Jones et Daniel Cormier a été annulé de la carte principale.

Jones a été testé positif en raison de la clomiphène, un agent antiœstrogénique, et d’un inhibiteur de l’aromatase, le métabolite létrozole.

Du côté de Lesnar, c’est aussi la présence de clomiphène dans son sang qui l’a fait échoué lors des tests du 28 juin dernier et au moment de la journée du combat, soit le 9 juillet.

Jones : un geste involontaire…

Le président de l’UFC, Dana White, s’est prononcé au sujet de l’ex-champion des poids mi-lourds.

« Je ne suis pas le plus grand fan de Jon Jones à l’heure actuelle, mais je pense qu’il a pris un supplément qui contenait des trucs interdits. Je suis persuadé que ce n’était pas intentionnel », a-t-il fait savoir par rapport au communiqué émis par l’NSAC.