Joe Thornton jouait malgré 2 ligaments déchirés au genou

L’une des traditions les plus respectées des séries est le dévoilement des blessures après l’élimination d’une équipe. Ça arrive moins en première ronde parce que les gars ont moins le temps de se maganer, mais il y a quand même des exceptions et cette année, elles sont venues des anciens finalistes; les Sharks de San Jose.

3 des attaquants des Sharks jouaient malgré des blessures assez considérables. Le joueur le plus magané était sans aucun doute Joe Thornton, qui avait deux ligaments du genou déchirés. Il s’agissait du ligament croisé antérieur et du ligament collatéral tibial. Il avait subi cette blessure en fin de saison et il n’avait pas terminé le calendrier régulier avant de manquer les deux premières rencontres de la série contre les Oilers, mais sachant qu’il jouait malgré ça, son retour au jeu est extraordinaire. Il a récolté 2 mentions d’aide en 4 matchs et sera opéré aujourd’hui.

Joe Thornton n’était pas le seul éclopé des Sharks. Patrick Marleau jouait malgré un pouce fracturé tandis que Tomas Hertl s’était brisé le pied contre les Canucks en avril. Marleau a été le meilleur des 3 sur la feuille de pointage avec 3 buts et 1 passe.

Le pire, c’est que ces matchs pourraient avoir été les derniers de Marleau et Thornton à San Jose. Les deux sont agents libres sans compensation cet été et même s’ils ont dit qu’ils voulaient revenir aujourd’hui, bien des choses peuvent se passer pendant la saison morte. Si San Jose décide de passer à autre chose, ce seront 2 noms qui attireront beaucoup d’attention sur le marché.