Calem Burger

Jocelyne Larocque s’excuse d’avoir enlevé sa médaille

Drama
Embed from Getty Images

La défaite en finale a fait très mal aux joueuses de l’équipe féminine de hockey du Canada. Échapper l’or en fusillade, c’est terriblement crève-coeur et pour des athlètes aussi passionnées, on peut certainement comprendre qu’il est bien difficile de vivre une pareille déception. La défenseure Jocelyne Larocque s’est attirée plusieurs critiques lorsqu’elle a enlevé la médaille d’argent de son cou immédiatement après l’avoir reçue.

La Fédération international de hockey sur glace semble n’avoir pas eu beaucoup de compassion pour la joueuse canadienne. Selon le Globe and Mail, un représentant de la Fédération aurait rapidement approché Larocque, après qu’elle ait quitté la patinoire, pour lui rappeler que les athlètes devaient garder leur médaille au cou. On ignore si Larocque a obéi à la consigne, puisqu’elle aurait immédiatement retraité au vestiaire après cette discussion.

 

Jocelyne Larocque regrette

La joueuse canadienne a tout de même émis un communiqué via Hockey Canada pour s’excuser auprès du CIO, de ses coéquipières et des supporteurs canadiens. Elle explique qu’elle s’est laissée gagner par ses émotions et qu’elle ne voulait pas manquer de respect aux Jeux ou à son pays. Elle se dit fière de son équipe et de leur deuxième place. Jocelyne Larocque déclare que si c’était à refaire, elle garderait sa médaille autour de son cou. Elle souhaite être un modèle pour les jeunes joueuses de hockey, mais admet que son geste ne reflète pas les valeurs qu’elle veut véhiculer.