Jaroslav Halak a le numéro des Capitals pendant les matchs éliminatoires

[oboxads]

En 2010 (oui, ça fait déjà 5 ans), Jaroslav Halak est devenu un des favoris de la foule en permettant au Canadien de battre les Capitals de Washington (1er) et les Penguins de Pittsburgh (4e) en 7 matchs pendant la première et la deuxième ronde.

Pendant ces 2 rondes, le Canadien avait fait face à l’élimination à 5 reprises et ils avaient gagné toutes ces rencontres grâce au % d’arrêts de 96,2% de Jaroslav Halak. Samedi, le gardien slovaque a repris là où il avait laissé contre les Capitals de Washington. Il n’a alloué qu’un but sur 39 lancers pour forcer la tenue du 7e match de lundi soir.

C’était la 4e fois de suite que Jaroslav n’accordait qu’un but dans un match que son équipe ne pouvait pas perdre contre les Capitals. Il faut dire que les Caps ont eu de la misère avec les matchs ultimes au cours des dernières années.

Les joueurs de Washington ont marqué 2 buts ou moins lors de leurs 10 derniers 7es matchs. Il s’agit de la plus longue séquence de l’histoire de la LNH. Cette séquence a commencé avec un autre noyau, donc les joueurs en place ne sont pas les seuls responsables pour cette mauvaise prestation.

Par contre, Ovechkin a joué 7 de ces 10 matchs et il n’a enregistré que 4 points (2 buts, 2 passes) dans cette situation. Il a également été blanchi lors de ses 3 derniers matchs ultimes. Disons que ce ne sont pas des statistiques trop encourageantes pour les partisans des Capitals avant leur 7e match contre les Islanders.